www.eclairement.com > Art et culture

Le Prince des poètes

Paul Fort : entre vers et prose

mardi 12 décembre 2006, par Claire Mélanie

Paul Fort écrit-il des vers ou de la prose ? C’est une question que quiconque a lu cet auteur n’a pu que se poser. L’auteur lui-même s’est interrogé sur ce point d’écriture. Il évoque ce problème notamment dans son discours lors du banquet lors duquel il fut consacré "Prince des poètes", en 1912, mais aussi dans ses textes-mêmes. Il se désigne en poète, parle de ses vers comme dans "En Gatinais", "Idylle champêtre" : "Je vous jure par ces vers..." dans le temps même où ses textes oscillent entre le retour traditionnel à la ligne et l’expansion d’apparence aléatoire de la phrase sur le blanc de la page.

Le voici qui semble plus se livrer au rythme, visuel, sonore et sémantique que rechercher dans une déconstruction à peine visible du vers une quelconque réalisation d’un idéal.
Sa poésie le dit bien, elle qui le met en scène de façon amusée et distanciée, entre stéréotype de l’artiste maudit, farfelu, aux cheveux longs et maladroit décalé à l’immuable parapluie noir (sa mésaventure avec un âne, l’envol du parapluie, la méprise dont il est l’objet - des villageois lui vouent admiration car ils le prennent pour un peintre) : rien de tout cela n’est vraiment sérieux, et s’il y a du tragique, du pathétique, ils ne peuvent exister qu’en corrélation avec la dénonciation de la vanité, l’espoir du retour vers des jours moins tourmentés et un état d’esprit qui finalement, s’enchantera de peu.

Comment alors, lorsqu’on est ce poète de l’hybridation des postures mentales (deux sentiments contraires sont bien souvent insérés dans un même texte) se contraindre à la rigueur de la forme fixe ?
Le vent qui a soufflé le parapluie de notre Paul Fort auteur-personnage a également soufflé sur sa phrase.


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).