Accueil > Art et culture > La nuit aveuglante, André de Richaud

La nuit aveuglante, André de Richaud

samedi 13 septembre 2008, par Claire Mélanie impression

Mots-clefs :: Roman ::

André de Richaud (1907-1968) semble appartenir à cette longue série des artistes maudits : une reconnaissance fulgurante avant la seconde guerre mondiale, puis une tombée dans l’oubli malgré une oeuvre qui continue d’être intéressante et malgré certaines vocations qu’il a pu engendrer.


La préface de l’édition Marabout annonce d’emblée cette trajectoire sombre dans laquelle pourtant les textes de Richaud, pour ceux qui prennent le temps de les lire, paraissent d’une certaine fulgurance.
Camus ne s’y est pas trompé en racontant que c’est la lecture des premières pages même et seulement d’une oeuvre d’André de Richaud qui a fait se former en lui ce désir et cette volonté : celle d’être écrivain.

La nuit aveuglante, oeuvre de 1944 d’abord publiée chez Laffont (également par la suite aux éditions Robert Morel, puis en poche chez Marabout) se propose comme une hallucination éclairée et fantastique d’un homme qui, un jour, comme punition divine à un blasphème, voit son visage se transformer en celui du diable : rouge, dur, cornu.
Si vous retrouvez le livre chez Marabout, ne vous fiez pas à la couverture, qui évoque un mauvais récit de série B, au contraire, le récit de de Richaud est d’une maîtrise impeccable de la langue, de la tension fantastique et d’un appel à la réflexion.

Dans un récit qui rappelle à la fois les mises en scènes philosophico-fantastiques d’un Cyrano de Bergerac dans Etats et Empires de la Lune et du Soleil comme celles d’un Edgard Poe dans Histoires extraordinaires et Nouvelles histoires extraordinaires, le lecteur suit dans un récit d’abord à la première personne puis dans un récit où l’énonciation se trouble, le cheminement de cet être puni, isolé, rejeté des autres et par lui-même, acceptant son châtiment surnaturel, châtiment qui s’adoucit peu à peu, par des espaces de liberté et obligeant le narrateur à redécouvrir le monde et lui-même.

On y rencontre alors entre autre, dans un univers, que l’on tendrait visuellement à rapprocher, si l’on se permet l’anachronisme et le saut d’un genre à l’autre, des univers de la bande dessinée Philémon de Fred, un robinet qui déverse du vin à volonté (au sens propre), des philosophes bien trop humains, une tête coupée sortie du sol, une porte qui ne mène nulle part mais derrière laquelle, pourtant, se trouve quelqu’un.


Plus d’informations :

- la version de poche chez Marabout ne semble plus éditée mais des exemplaires restent trouvables sur ebay notamment

- pour un complément sur l’auteur et ses textes :
site de la Société des Etudes André de Richaud

Poursuivez votre lecture :

- Pauline d’Alexandre Dumas

- L’amour perdu : la symbolique de la chevelure

- Aube d’Arthur Rimbaud


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce Radiguet, "Le diable au corps", La Rencontre, analyse
puce Radiguet, "Le diable au corps", L’autoportrait, analyse
puce Radiguet, "Le diable au corps", « l’île d’amour », analyse II
puce Radiguet, "Le diable au corps", lecture analytique, « l’île d’amour »
puce "Candide", Voltaire, chapitre 19, Plan de commentaire
puce "Candide", Voltaire, Chapitre premier, extrait et commentaire
puce Balzac, "Le Père Goriot", incipit, texte et commentaire
puce Podcast - Bruges-la-Morte, Georges Rodenbach, Chapitre VII
puce Podcast - Bruges-la-Morte, Georges Rodenbach, Chapitre VI
puce Podcast - Bruges-la-Morte, Georges Rodenbach, Chapitre V
puce Podcast - Bruges-la-Morte, Georges Rodenbach, Chapitre IV
puce Podcast - Bruges-la-Morte, Georges Rodenbach, Chapitre III
puce Podcast - Bruges-la-Morte, Georges Rodenbach, Chapitre II
puce Question roman
carre_trans
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
#ALaMaison   Société   Spectacle   Windows Vista   Android   Culture générale   Bases de données   Microsoft Office   Droit   Tutoriels pour débutant   Littérature   Windows   BD   Séries TV   Techniques   Windows Mobile   Firefox   Pages Ouvertes   Urbanisme   Poésie   Fable   Cinéma   Musique   Théâtre   Recherche d’information bibliographique   sport   arts visuels   Edito   Windows 7   Métier   HTML   Linux   Photographie   Vie privée   Tutoriels   Anime   Peinture   Installation   Manga   Roman   Europe   Education   Histoire   Cours  
Eclairement © 1998 - 2019
Mentions légales - Contact - Partenaires