www.eclairement.com > Savoir et Société

L’Europe franco-britannique : 1944 – 1950

Fiche d’histoire contemporaine

dimanche 3 août 2008, par Anne-Renée Castex

Le projet européen ressurgit après la Seconde guerre mondiale, porté par l’espoir de la paix, de la prospérité et de la liberté pour le continent européen, après l’expérience de l’Europe nazie. Mais qui doit prendre le commandement de la construction européenne ? On assiste à la tentative de construire l’Europe à travers le couple franco-britannique. C’est l’échec de cette tentative qui amènera la France à se réconcilier avec son ennemi de toujours, l’Allemagne, pour construire l’Europe autour du couple franco-allemand.

Contexte

3 moteurs de la conscientisation européenne après la Seconde guerre mondiale :

→ Conscientisation limitée à l’Ouest. Cause : début de la Guerre Froide en 1947 (1).

- Renaissance du mouvement européen : puissant dans les 1920’s, déclinant dans les 1930’s. On sort du vague : clivage fédéralistes/unionistes, libéraux/internationalistes → nombreux débats.

- Sensibilités politiques plus enclines à l’Europe que d’autres :

++++Chronologie

Tentative de construire l’Europe à travers le couple franco-britannique.

Ce n’est pas la première fois → cf. organisation de la solidarité de guerre en 1939 :

Une Europe franco-britannique ?

Doctrine du containment économique

On dénote une influence américaine : volonté que les Européens s’organisent :

- Plan Marshall : plan proposé par l’administration américaine pour aider la reconstruction de l’Europe après la Seconde guerre mondiale.

Nom officiel  : Programme de rétablissement européen (European Recovery Program ou ERP). Discours le 5 juin 1947, mise en place le 16 avril 1948.

- OECE (organisation européenne de coopération économique) : fondée en 1948.

Membres : 16 Etats acceptant l’aide Marshall + territoires occidentaux de l’Allemagne (→ RFA en 1949).

Buts (voulus par les Etats-Unis) :

++++Sécurité

++++ Institutions

L’échec en 1949

Il est principalement dû aux divergences entre Anglais et Français : elles sont d’ordre économique et institutionnel.

Divergences économiques

→ L’Angleterre donne la priorité à sa puissance financière aux dépens de sa modernisation. Malgré cela, en 1949 : dévaluation unilatérale de la livre sterling → colère française.

++++Divergences institutionnelles

Au sein du Conseil de l’Europe. Divergence sur les mots : [rouge]Schuman[/rouge] souhaitait que la nouvelle autorité s’appelle l’Union européenne ; les Britanniques refusent. Les Britanniques ne veulent pas d’assemblée du tout, finalement, il y aura une assemblée consultative.
→ Du coup, le Conseil de l’Europe n’aura pas la capacité de construire l’Europe.

→ Après cet échec, tout est mûr pour le grand tournant de 1950 : construction de l’Europe par la France avec son grand ennemi, l’Allemagne.

Notes :

(1) Cf. doctrine Truman en mars (politique d’endiguement du communisme = containment en anglais) et plan Marshall en juin.

(2) NB : il n’est plus premier ministre.

(3) Interdiction d’importer au-dessus d’un certain plafond.

(4) Signé peu de temps après le Coup de Prague (février 1948) : prise de contrôle de la Tchécoslovaquie par le Parti communiste tchécoslovaque.

Poursuivre votre lecture sur l’Europe :

- Résistance et Europe

- Affaiblissement et relèvement économique de l’Europe : 1945 - 1951

- De la CECA à la CEE : 1951 - 1957


Source : cours de Robert Frank à Paris I, 2007/08.

© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).