www.eclairement.com > Art et culture

Rest in Peace Michael TURNER

mardi 1er juillet 2008, par Jamie Nevermind

Le 27 juin 2008 un grand nom de la bande dessinée américaine nous a quitté . Retour sur la carrière de ce dessinateur et scénariste qui contribua à changer la face du petit monde des comics.

JPEG - 36.2 ko

Après avoir été repéré par Marc Silvestri(dessinateur star de chez Marvel, co-fondateur de Image Comics) Michael Turner a commencé sa carrière en dessinant les décors de plusieurs séries du studio Top Cow. Très rapidement on lui confie le dessin d’une mini-série consacrée à un des personnages de la série phare du label : Cyberforce : Ballistic .

En 1995 il accède à une renommée internationale grâce au lancement de sa première série régulière, Witchblade, dont il a assurera le dessin presque sans interruption jusqu’au numéro 25.

JPEG - 34.9 ko

C’est à cette époque que son style inimitable s’affirme. Jamais les héroïnes n’auront été aussi plantureuses, les scènes d’actions si prenantes et les effets pyrotechniques si criants de vérité. Le succès est immédiat. Tout le monde s’arrache ce jeune prodige dont le seul nom sur une couverture contribue à faire décoller les chiffres de ventes.

1998 est pour lui l’année de la consécration puisqu’il signe, toujours chez Top Cow, sa première serie dite en Creator-Owned (qui signifie que l’auteur possède les droits de la série, contrairement à la pratique répandue dans le monde des comics américains) : Fathom.

JPEG - 22.3 ko

Cette série dont Turner a écrit le scénario et qu’il dessine rencontre un vif succès tant auprès des fans que des critiques grâce à son détonnant mélange d’action et d’écologie new-age.

Fort de ce succès éditorial, Michael Turner décide en 2002 de fonder sa propre société, Aspen Comics, du nom de l’héroïne de Fathom. La publication de cette série reprend, cette fois-ci dessinée par d’autres artistes, sous ce nouveau label.

JPEG - 14.7 ko

A partir de 2003, Turner signe de nombreuses couvertures pour DC et Marvel. Il réalise également les dessins d’une mini-série en six numéros qui réintroduit le personnage de Super-Girl dans l’univers de DC comics (Supermar/Batman #8-13).

En 2004 Michael Turner se lance dans ce qui sera malheureusement sa dernière série, Soulfire, scénarisée par un autre grand nom de l’industrie des comics Jeph Loeb (Batman : Long Halloween, Dark victory et la série Heroes). L’intrigue se déroule dans un futur proche ou la magie réapparaît sous la forme de dragons et de fées...

Cette formidable série restera inachevée.

JPEG - 107.2 ko

A 37 ans, après huit longues années d’un combat acharné qui l’opposait à son cancer des os, il a finalement déposé les armes.
Comme ses héros, il a lutté vaillamment jusqu’à la fin, conservant toujours ce sourire qui lui était propre.
Michael Turner laisse derrière lui un grand nombre de créations qui, espérons-le, lui survivront encore longtemps ainsi que de nombreux lecteurs inconsolables qui se joignent sans doute à moi aujourd’hui.

JPEG - 102 ko

Mr. Turner, au nom des nombreuses heures passées à vous lire et des yeux d’enfants que vous avez rempli pour toujours de toutes ces belles images, MERCI.

En savoir plus

- Aspen Comics

- Michael Turner’s Civil War covers

- Michael Turner’s Comics

- Sur Amazon


Diffuser cet article ou voter pour lui :


Diggons.com - Atteindre le sommet ensemble

Rest in Peace Michael Turner


alt="blogasty.com" />

wikio.fr

alt="Tapemoi.com" />


alt="bbuzz.fr" />


alt="Scoopeo.com" />


alt="tomateo.com" />

© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).