www.eclairement.com > Art et culture

Bakuretsu Sorcerer Hunter

mardi 8 juin 2004, par Claire Mélanie

Les "Sorcerer Hunter" ou "Bakuretsu Hunters" en japonais sont les personnages éponymes de cette anim’ où le comique de situation et d’exagération ainsi que le drame héroïque se trouvent liés pour progresser vers la révélation et le dénouement.

Ces cinq personnages, souvent à la limite ou du burlesque ou de l’héroï-comique (des actions nobles traitées de façon distanciées et des actions relevant du bas traitées comme des exploits) sont envoyés par Big Momma, la souveraine gardienne, de par le continent Spooner à la fois pour aider le peuple opprimé par certains sorciers abusant de leurs pouvoirs (chacun y verra la critique de l’oppression qu’il veut : oppression politique, capitaliste,...) mais aussi, et ça, ils n’en ont d’abord pas conscience, pour apprendre sur le monde et sur eux-mêmes.

Cependant en filigrane et par intermittence apparaît un personnage de chevalier noir, entouré des flammes de la destruction : un ennemi dont les liens avec nos héros se dessinent peu à peu jusqu’à la confrontation finale.
Quant à sa réalisation, cette anime propose des dessins soignés, dans lesquels les émotions sont perceptibles, une musique tout-à-fait réussie, des références multiples, au film muet par exemple tout comme des liens avec certains jeux vidéos tels que Les Final Fantasy 7 et 8 : image muette dans laquelle parlent les personnages suivi de l’écran noir sur lequel s’inscrivent les paroles échangées.

Il est d’ailleurs intéressant de noter ici l’usage de cette technique qui ne s’applique, sauf oubli de ma part, que lors des confrontations entre Big Momma et Zaha Torte, le chevalier noir...
Cette série animée est à conseiller à tous ceux qui apprécient, sur le plan de l’histoire seule, sans prendre même en compte les implications d’une telle narration, l’association de la fantaisie drôle et du drame du sacrifice.


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).