www.eclairement.com > Nos blogs > Blogabouboule

La minute poétique de Bouboule

vendredi 25 avril 2014, par Bouboule

Sire, ce serait vraiment méfait de pendre ces gentils clercs : ces poètes-là, voyez-vous, ne sont pas d’ici-bas : laissez-les vivre leur vie étrange ; laissez-les avoir froid et faim, laissez-les courir, aimer et chanter : ils sont aussi riches que Jacques Cœur, tous ces fols enfants, car ils ont des rimes plein l’âme, des rimes qui rient et qui pleurent, qui nous font rire ou pleurer :

JPEG - 55.1 ko

Laissez-les vivre : Dieu bénit tous les miséricords, et le monde bénit les poètes.

JPEG - 39.5 ko

© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).