www.eclairement.com > Lexiques > Lexique contemporaine

Intentionnalistes / fonctionnalistes

vendredi 8 février 2008, par Eclairement

Il existe un débat dans l’historiographie allemande entre intentionnalistes et fonctionnalistes, soulevé à propos de la Shoah et de la politique étrangère d’Hitler.

Pour les intentionnalistes, l’agression allemande a été mise en oeuvre conformément à un programme, à des intentions clairement énoncées (Mein Kampf, L’extension du troisième Reich) i.e. plan par étapes pour la construction d’une hégémonie progressive de l’Allemagne sur l’Europe.

Il existe un sous-débat entre “continentalistes” (pour qui le projet d’Hitler aurait été la conquête d’un espace vital en Europe orientale) et “globalistes” (pour qui le projet d’Hitler était mondial).

Pour les fonctionnalistes ([rouge]Mommsen[/rouge]), l’ampleur et les objectifs concrets de l’expansion sont très incertains et se seraient précisés en grande partie sous l’effet de la radicalisation du mouvement et du régime. La question juive ou la notion d’espace vital auraient servi comme instruments de propagande.
Ces objectifs ne sont interprétés que rétrospectivement provoquant la reconstruction d’une cohérence ultérieure par les contemporains et les historiens.

Les fonctionnalistes rejettent l’idée d’une planification en amont et mettent l’accent sur la pluralité des acteurs. Ils soulignent également les contradictions internes au régime.

Pour plus de détails, voir notre fiche sur l’Europe nazie.

En savoir plus :

- Le nazisme : controverses et interprétations, Site de l’Académie de Rouen


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).