www.eclairement.com > Art et culture

Découverte : les dessins d’Eva Faloux, La promenade des allongés

vendredi 5 juillet 2013, par Claire Mélanie

A propos de l’exposition d’Eva Faloux, "La promenade des allongés". Dessins à l’encre et textes.

On parcourt d’abord les dessins d’Eva Faloux en grappillant, en posant son regard deci-delà. Ici un corps qui finit par s’esquisser, là une ville aux traits plus tranchés. On a envie de découvrir l’ensemble d’un coup. Puis c’est évident, il y a du narratif. Chaque dessin est une histoire à lui seul, mais l’ensemble aussi raconte. Une vie, une rencontre, deux individus - ou trois, qui pourraient être n’importe qui, n’importe où ; et pourtant, ils sont si singuliers.

Et l’on s’amuse, comme si les images avaient été issues d’un kaléidoscope, à formuler des parcours, à s’imaginer des destinées. Car l’écriture graphique d’Eva Faloux laisse ouverts les possibles, les probables, les non-dits. Le blanc gagne la feuille, efface les corps, à jamais indéfinis, comme ces pensées, ces conflits et ces retrouvailles. Entre un instant solaire - cette ville : l’ailleurs des personnages ou leur lien d’ancrage - et des instants lunaires, dans la pénombre des visages.

De courts textes nourrissent alors les cheminements du spectateur, le mot, défini, posé, circonscrit, relaye le flou. Des bribes, révélations ou obscurcissements, explications ou nouvelles histoires accompagnent et prolongent les dessins. Egalement une écriture d’Eva Faloux, une artiste à suivre.

Eva Faloux

En savoir plus

- A venir : un entretien avec Eva Faloux au sujet de cette exposition

- Contacter l’artiste : ef.nilson[AT]gmail.com

- Crédits photo : Michel Baujard


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).