www.eclairement.com > Art et culture

ESCAFLOWNE ou l’apprentissage de l’espérance

mardi 28 octobre 2003, par Eclairement

Une anime d’héroïque fantaisie, en 26 épisodes.

L’intrigue commence lorsque une jeune terrienne, originaire du Japon disparaît dans un faisceau lumineux alors qu’elle s’apprêtait, ce que nous pouvons supposer, à battre un record personnel de course de vitesse, devant les yeux de l’homme que secrètement elle désire icon_redface.gif .

Il s’agit ici d’insister sur le caractère enrichissant du thème central de l’animation.

En effet, nombreuses sont les réalisations qui laissent l’observateur sceptique sur la portée de l’histoire qu’il vient de découvrir, souvent au bout de 26 épisodes x20 min, soit 520/60=8.7 (par excès), c’est-à-dire près de neuf heures de passivité presque totale.

Or ici, l’anime développe le thème (que dans le détail je vous laisse découvrir) de l’apprentissage de la volonté personnelle, de la motivation pure dont chacun peut avoir fait l’expérience sans (peut-être) en comprendre les implications. En effet, si chacun, voulant vouloir, peut exceller, il n’y a plus de limites. Rares sont ceux qui l’ignorent, mais nombreux sont ceux qui n’osent pas l’exercer.

Tout l’intérêt réside dans la manière dont c’est traité, le thème n’étant pas nouveau. C’est ainsi que l’observateur peut vivre, par l’intermédiaire des personnages, l’influence du mauvais espoir puis, celui du bon. Et ce souvenir reste gravé dans son esprit. Et il s’en nourrit, venant à souhait lorsqu’une difficulté se rencontre.

Ainsi, pour ceux qui auraient oublié la réalité de l’adage " vouloir, c’est pouvoir ", cette anime est pour eux ; et tout autant pour ceux qui s’interessent à l’esthétique.

Il est évident que de tels propos sont très généraux et que leur application au cas par cas rencontre de nombreuses limites (si l’on se place dans notre réalité). Mais l’esprit est là, et il est tout : sans cette attitude préalable l’homme rate tout intérêt d’être (au sens cartésien).

Finalement, c’est une oeuvre intéressante, bienque expédiée un peu hâtivement, reproche qui semblerait ne pas lui être exclusif (s’agirait-il d’un travers japonais ? ou d’une simple différence de culture ?) ; et pour le moins encourageante d’un point de vue existentiel


Fiche

- Titre : Vision Of Escaflowne
- Titre original : Tenku No Escaflowne
- Année : 1996
- Episodes : 26

Histoire de Katsu Aki
Musique : Hajime Mizoguchi & Yoko Kanno (cbb)

Staff :

- Nobuteru Yuuki (Perso)
(Chroniques de la guerre de Lodoss)
- Kimitoshi Yamane (Mecha)
- Hiroshi Osaka (Animation)
- Shoji Kawamori (realisation)

Liste des épisodes

- Vision 1 : La promesse du Destin
- Vision 2 : La fille de la Lune des Illusions
- Vision 3 : Le guerrier magnifique
- Vision 4 : Un garçon diabolique
- Vision 5 : Le sceau de la fraternité
- Vision 6 : La Cité des intrigues
- Vision 7 : Séparation imprévue
- Vision 8 : Le jour de la danse de l’Ange
- Vision 9 : Les ailes de la mémoire
- Vision 10 : Le Prince aux Yeux Bleus
- Vision 11 : Prédiction mortelle
- Vision 12 : La porte aux secrets
- Vision 13 : Le fil rouge du Destin
- Vision 14 : La cicatrice du danger
- Vision 15 : Paradis perdu
- Vision 16 : Les Guides
- Vision 17 : Jusqu’au bout du Monde
- Vision 18 : La Puissance du Destin
- Vision 19 : La Stratégie de la règle d’or de l’Amour
- Vision 20 : Le Serment du Mensonge
- Vision 21 : Les Revers du Destin
- Vision 22 : The Black Winged Angel
- Vision 23 : The Foretelling of Storms
- Vision 24 : A Choice of Fates
- Vision 25 : The Zone of Absolute Fortune
- Vision 26 : Eternal Love

- + Le film


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).