www.eclairement.com > Savoir et Société

Fédéralistes et unionistes

Fiche d’histoire contemporaine

dimanche 27 janvier 2008, par Anne-Renée Castex

Le clivage idéologique entre fédéralistes et unionistes existe dès avant le début de la construction européenne : il oppose ceux qui veulent créer une fédération européenne à plus ou moins long terme et ceux qui prônent une union confédérale, fondée sur la coopération entre États souverains. Bien que fondamental, ce débat n’est toujours pas tranché, l’Union européenne étant un mélange d’aspects fédéraux et confédéraux. Retour sur la chronologie et les différents mouvements de ces 2 courants.

Les fédéralistes

Fédéralisme : courant politique visant la construction d’une Europe fédérale. Les fédéralistes considèrent que l’union de l’Europe n’a de sens que par l’exercice en commun de la souveraineté au niveau européen et par la création d’une autorité politique européenne issue d’un processus démocratique. Chez certains maximalistes appelés “constitutionnalistes” (cf. [rouge]Altiero Spinelli[/rouge]), il y a la volonté de réunir une assemblée constituante européenne. Les “fonctionnalistes” envisagent un processus progressif, où les progrès vers le fédéralisme se feront à travers les institutions supranationales existantes. Pour eux, il faut d’abord s’assurer du succès des Communautés européennes (CECA, CEE, Euratom).

Premières initiatives :

Fédéralisme européen et résistance :

Fondation des mouvements fédéralistes après 1945 :

Principales organisations fédéralistes : 2 grandes organisations.

UEF (Union of European Federalists)

L’UEF est une association fondée en 1946. Confédération de mouvements à vocation fédérale (une cinquantaine), fédérée par Henri Frenay et Altiero Spinelli. Elle regroupe plusieurs initiatives issues notamment de la résistance, ayant pour but de créer une fédération européenne : Mouvement Fédéraliste européen (créé en 1943), Comité français pour la fédération européenne (créé en 1944). Congrès constitutif de l’UEF à Montreux en août 1947 (Denis de Rougemont prononce le discours inaugural). Principaux animateurs de l’association : [rouge]Alexandre Marc, Denis de Rougemont, Altiero Spinelli, Henri Frenay[/rouge].

L’UEF participe avec le United Europe Movement (UEM) de Winston Churchill, à l’organisation du Congrès de La Haye, où ses thèses seront influentes mais minoritaires. L’UEF participe encore à ce jour au Mouvement européen issu de ce Congrès. L’association s’implique dans la campagne en faveur de la CED qui échoue en 1954. Une scission sépare ceux qui apportent leur soutien au processus engagé par les gouvernements européens avec la CEE et ceux qui souhaitent construire l’Europe en mobilisant les citoyens en vue d’une assemblée constituante européenne. Les deux branches se réunirons à nouveau en 1973 pour mener campagne pour l’élection du Parlement européen au suffrage universel (effective en 1979), pour une monnaie unique européenne et enfin pour une Constitution européenne.

++++ Union Paneuropéenne

L’Union Paneuropéenne est une association internationale, fondée en 1923 par [rouge]Coudenhove-Kalergi[/rouge].

Elle se reconstitue après la deuxième guerre mondiale. En 1947, Coudenhove-Kalergi fonde à Gstaad l’Union Parlementaire Européenne (UPE), qui débouche après la tenue du Congrès de l’Europe à La Haye (1948) sur la création du Conseil de l’Europe, et inspirera celle du Parlement européen.

À côté de ces organisations, il y a également des initiatives partisanes :

→ Dans les 2 cas, Europe comme moyen pour atteindre un objectif politique.

Les unionistes

Unionisme : courant partisan d’une simple coopération inter-étatique sans abandon de souveraineté de la part des Etats.

Principaux mouvements :

Mouvement de l’Europe Unie

Le Mouvement de l’Europe Unie/United Europe Movement (UEM) se donne pour objectif une union parlementaire par une pression sur les gouvernements. Se réclame d’une coopération intergouvernementale et interparlementaire. Mouvement initié par [rouge]Winston Churchill[/rouge].

++++ Ligue européenne de coopération économique

La Ligue européenne de coopération économique (LECE) est créée en 1946 par [rouge]Paul Van Zeeland[/rouge] (1)) et [rouge]Joseph Retinger[/rouge].

Mouvement de banquiers, hauts cadres de la finance et de la banque. S’appuie sur des libéraux. Objectif : apporter des solutions concrètes aux problèmes économiques posés au lendemain de la guerre. Se réclament de la création d’un organisme monétaire européen.

(1) Homme d’Etat belge.

→ Tous ces mouvements surgissent ou ressurgissent dans la perspective de la paix.

→ Activisme militant suivant la Seconde guerre mondiale : l’affirmation qu’il faut construire l’Europe ressurgit d’abord chez les démocrates-chrétiens et les socialistes.

→ Recomposition de l’espace politique au sortir de la Seconde guerre mondiale.

→ Projet de construction d’une Grande Europe englobante : cette conception englobante s’explique par les liens créés par l’exil pendant la Seconde guerre mondiale (cf. gouvernements en exil à Londres).
1947 : le sentiment d’une paix durable s’évanouit (cf. menace soviétique).

Double-conversion :

En savoir plus sur fédéralisme et unionisme :

- Site officiel de l’UEF

- Site de l’Union paneuropéenne internationale

- Site du Mouvement européen

Poursuivre votre lecture sur l’Europe :

- Aristide Briand et l’Europe

- Résistance et Europe

- Affaiblissement et relèvement économique de l’Europe : 1945 - 1951

- De la CECA à la CEE : 1951 - 1957


Notes :

(1) Mouvement républicain populaire : parti politique français fondé en 1944 par Georges Bidault. Il se voulait le parti des résistants démocrates-chrétiens souhaitant dépasser le clivage droite-gauche. Il cesse d’exister en 1967.

© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).