www.eclairement.com > Savoir et Société

La biométrie emprunte l’avion

mardi 21 juin 2005, par Lucien

Depuis samedi 28 mai, un texte publié au journal officiel autorise désormais la police de l’Air et Air France à tester un système de "traitement automatisé de données à caractère personnel relatives à des passagers de l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle »(JO).

Sous cette expression se cache en fait l’utilisation des empreintes digitales en vue de reconnaissance des passagers franchissant la zone d’embarquement.

Sous couvert de faire tout pour ses clients, ("Nous espérons faciliter l’accès à l’avion, et offrir également plus de sécurité. Les passagers volontaires n’auront plus besoin de faire la queue dans de longues files pour avoir accès à la zone d’embarquement. Ils passeront un à un dans un sas de sécurité automatique. Poseront leur index sur un lecteur de données biométriques sans avoir à être contrôlés par la Police de l’air et des frontières" a déclaré Jean-Claude Couturier, un porte-parole d’Air France), Air France met en place un système dont les dérives peuvent être nombreuses :
stockage d’informations personnelles qui ne peuvent certes pas être cédées à des tiers mais que le ministère de l’intérieur détient...
Le feu vert de la CNIL a certes été donné mais la commission reste "étonnée de la nécessité de constituer une base de données centrale d’empreintes digitales. Elles auraient pu être stockées et sécurisées sur la carte elle-même" selon les dires de Christophe Pallez, son secrétaire général.

On se demande alors quelle naïveté, méconnaissance ou inconscience rendent certains voyageurs volontaires pour ce test de 6 mois (le test ne se fait que sur des volontaires)...
L’idée d’un gain de temps est-elle suffisante pour accepter de livrer comme un coupable potentiel, comme une personne qui se doit d’être surveillée, sa liberté : celle qui consiste à ne pas être fichée, celle qui consiste à pouvoir se déplacer, en particulier dans l’Union européenne (qui est l’échelle du test) sans contrôle à quelque frontière que ce soit...


Source : 01.net

Pour une approche plus poussée de la biométrie et de ses enjeux :
http://www.e-juristes.org/article.p...

© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).