www.eclairement.com > Art et culture

Je ne suis pas là pour être aimé

samedi 25 février 2006, par Lucien

Le film sonne juste passant au ras d’existences simples, coupe dans le milieu de l’exécution forcée.

Le développement de sentiments sur fond de tango apparaît comme échappatoire à des vies monotones pesantes de contradictions et donne lieu à de longues scènes dansées.

Le film par certains aspects tire un portrait dur sans juger de cette société du non-dit en mal de communiquer ; le métier d’huissier est quant à lui rendu sous les traits d’un cabinet familial ou le fils fraîchement stagiaire apprend sur le terrain qu’il n’est effectivement "pas là pour être aimé".


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).