Accueil > Savoir et Société > Une Europe des démocraties : 1936 – 1940

Une Europe des démocraties : 1936 – 1940

Fiche d’histoire contemporaine

dimanche 17 août 2008, par Anne-Renée Castex impression

Mots-clefs :: Culture générale :: Histoire ::

Face à la "montée des périls" dans les années 1930, l’espoir de construire la paix mondiale autour de la SDN s’évanouit. Suite à l’écroulement des 3 ordres européens construits dans les années 1920 (ordres de Versailles, Genève et Locarno), peut-on penser un nouvel ordre européen démocratique, face à l’union des dictatures ?



Contexte

Entre-deux-guerres : hésitation entre 2 grands espaces de référence : l’Europe et le monde
Il y a hésitation entre penser le monde et penser l’Europe.

  • Pour les Européens, l’Europe c’est le monde, car elle domine le monde (cf. empires coloniaux). L’Europe se cristallise en 1923/24 : on s’aperçoit que la SDN ne pourra pas représenter le monde, et que la paix est liée à ce qui se passe en Europe (cf. occupation de la Ruhr en 1924).
  • Dans les années 1930 : grande crise économique mondiale, très forte en Europe. Les Etats-Unis. y ont une position centrale : pour Hoover, il faut régler la crise internationalement, nationalement pour Roosevelt (New deal).
    → retour aux égoïsmes nationaux : 1) protectionnisme douanier
    2) égoïsmes monétaires : dévaluation de la livre (1931), puis du dollar (1933).

→ mise en place d’un certain désordre européen.

I] 1935/36 : penser l’ordre et/ou le désordre européen


3 ordres européens

1920’s : 3 ordres européens, concurrents mais complémentaires :

- ordre de Versailles : la France y est très attachée (→ isoler l’Allemagne pour avoir la paix) = ordre européen français fondé sur des alliances (Petite Entente : Tchécoslovaquie, Yougoslavie, Roumanie.)

- ordre de Genève : volonté d’obtenir une sécurité collective grâce à la SDN.

- ordre de Locarno (1925) : retour au concert européen = équilibre européen + concertation entre grandes puissances (couple [rouge]Briand/Streseman[/rouge])

La France participe à ces 3 ordres, qui s’écroulent pendant les 1930’s.

++++
Effondrement des 3 ordres

- 1931 : invasion de la Mandchourie par le Japon → impuissance de la SDN face à une agression caractérisée d’un pays membre sur un autre pays membre.

- mars 1935 : proclamation officielle du réarmement allemand = 1ère violation du traité de Versailles

- octobre 1935 : 2ème guerre d’Ethiopie (Italie/Ethiopie) → victoire italienne

- mai 1936 : réaction de la SDN : sanctions économiques inopérantes → écroulement de l’ordre de Genève.

- mars 1936 : les troupes allemandes traversent le Rhin et occupent la rive gauche du Rhin (zone démilitarisée) = 2ème violation du traité de Versailles et des accords de Locarno
→ protestations anglaises et françaises, mais pas de réaction. Dans la presse (L’Action française, L’Humanité) : protestations et appels à la paix
→ écroulement de l’ordre français versaillais : quelle confiance peuvent avoir les alliés de la France (Belgique, Pologne, Tchécoslovaquie, etc.) si celle-ci ne réagit pas à un coup de force d’Hitler à sa propre frontière ?

- automne 1936 : la Belgique sort de l’alliance française et retourne à la neutralité.

=> 1935/36 : grand tournant dans les relations internationales : s’opère l’effondrement des 3 ordres.

II] Un nouvel ordre européen : peut-on penser une Europe démocratique ?


Un nouveau contexte, l’irruption de l’idéologie

- 6 février 1934 : manifestation antiparlementaire organisée à Paris par des groupes de droite et les ligues d’extrême droite et qui tourne à l’émeute sur la place de la Concorde.

- 1936 – 1939 : guerre d’Espagne → prélude à la Seconde guerre mondiale (cf. affrontement des idéologies).

- mai 1936 : le Front populaire gagne les élections en France (nb : l’URSS pousse les PC à rentrer dans des coalitions, face à la menace hitlérienne).

→ Pour les politiques et les intellectuels, les grandes causes sont désormais celles du fascisme/anti-fascisme, communisme/anti-communisme (≠ paix dans les 1920’s). Changement de l’espace de référence pour l’échelle internationale.

++++
Une Europe démocratique ?

Faut-il construire une Europe des démocraties face à l’Europe de Franco, Hitler et Mussolini, puisque d’emblée, Hitler et Mussolini appuient Franco ?

- août 1936 : signature d’un pacte de non-intervention dans la guerre d’Espagne (Grande-Bretagne, Italie, Allemagne, URSS, France) → non respecté par Italie, Allemagne et URSS.

- novembre 1936 : l’Axe Rome-Berlin est proclamé à Milan par Mussolini. Pacte Anti-Komintern signé par l’Allemagne et le Japon, destiné à contrer la IIIème Internationale communiste (signé par l’Italie en 1937) → on parle désormais des “puissance de l’Axe”.

- juin 1937 : fin du Front populaire.

- mars 1938 : Anschluss (annexion politico-militaire de l’Autriche par l’Allemagne nazie) : 3ème violation du traité de Versailles. Justification : droit des peuples à disposer d’eux-mêmes (il y a eu un plébiscite).

- été 1938 : « affaire des Sudètes » → Hitler demande l’incorporation des régions habitées par des Allemands des Sudètes appartenant à la Tchécoslovaquie.

- 30 septembre 1938 : conférence de Munich = capitulation diplomatique → confirmation de la fin des alliances françaises (la France avait garanti les frontières de la Tchécoslovaquie). Apogée de la politique d’apaisement.

- 15 mars 1939 : Hitler envahit le reste de la Tchécoslovaquie (non peuplée d’Allemands).

- 17 mars 1939 : discours de Chamberlain (premier ministre anglais) mettant fin à la politique d’apaisement : à partir de ce moment-là, ce sera le Royaume-Uni qui sera le plus ferme vis-à-vis de l’Allemagne. La Grande-Bretagne donne immédiatement sa garantie à la Pologne.

- août 1939 : pacte germano-soviétique (Ribbentrop/Molotov) = pacte de non-agression.

Attachement à la paix des démocraties dans les 1930’s : divisions partisanes → le camp des pro-munichois et des anti-munichois ne recoupe pas le clivage droite/gauche : une partie de la gauche devient anti-fasciste et une partie de la droite nationaliste devient pacifiste.

III] Cristallisation du front démocratique : les grands projets de la drôle de guerre


La drôle de guerre

- 1er septembre : attaque allemande contre la Pologne

- 3 septembre : la France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à l’Allemagne.
→ Stratégie de “drôle de guerre” : idée que la puissance (réelle et potentielle) de la France et de la Grande-Bretagne est supérieure à celle de l’Allemagne, mêmes si les forces réelles ne sont pas en faveur des alliés ; faire en sorte que l’affrontement majeur n’ait pas lieu tout de suite mais plus tard (→ 1941)
+ gagner la guerre à l’économie (blocus pour affamer l’Allemagne).

++++
La solidarité franco-britannique

Cette solidarité correspond à la volonté de construire une solidarité économique à toute épreuve, qui permettra de gagner la guerre. Après la guerre, ce même dispositif servira à construire la paix et l’Europe. Idée non nouvelle (cf. première guerre mondiale) :

- 1916 : [rouge]Jean Monnet[/rouge] met en place un comité d’achat franco-britannique.

- octobre 1939 : [rouge]Monnet[/rouge] est chargé d’établir un bureau de coordination des achats franco-britannique.

- 4 décembre 1939 : accord franco-britannique (solidarité financière et monétaire) → constitution d’un budget commun des achats franco-britannique + accord monétaire : possibilité d’utiliser les francs au Royaume-Uni (+ Commonwealth), et vice-versa. Accord bilatéral : on envisage la possibilité d’en faire un accord multilatéral après la guerre, pour construire l’Europe monétaire (L’UEP, union européenne des paiements de 1950 est dans la droite ligne de cet accord financier de guerre).

L’idée que la monnaie peut être le levier fondamental pour la construction européenne naît à ce moment-là.

++++
L’européisme britannique

On peut parler d’européisme britannique, à partir de 1938.

- 1938 – 40 : âge d’or de l’européisme britannique.

- 1938 : création de la Federal Union = fédéralistes britanniques.

- 1939 : création du comité londonien de Paneurope.

- 1939 : la question se pose de savoir s’il ne faudrait pas construire une confédération franco-britannique, pour la guerre d’abord, la paix ensuite, fondée sur la démocratie et le couple franco-britannique.

- 16 juin 1940 : proposition d’union franco-britannique de [rouge]Jean Monnet[/rouge] au Conseil de ministres.
→ cette proposition n’aboutit à rien (Churchill adhère, De Gaulle est sceptique)

→ Tous ces espoirs s’effondrent pour cause de défaite française (armistice signée le 22 juin 1940).

Poursuivre votre lecture sur l’Europe :

- L’Europe nazie

- Résistance et Europe

- Affaiblissement et relèvement économique de l’Europe : 1945 - 1951

- L’Europe franco-britannique : 1944 - 1950


Source : cours de Robert Frank à Paris I, année 2007/08.

© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : Sheshonq, les Berbères et l’Algérie
puce Awen Nature, la distillerie d’absinthe
puce Zero Motivation : une satire de la place de la femme dans l’armée Israëlienne
puce Curiosité littéraire : L’Histoire de la littérature française de René Doumic
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : nationalisme égyptien et panarabisme. Nasser et Sadate
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : nationalisme égyptien et panarabisme
puce Article "Agnus Scythicus", Denis Diderot
puce Contribuez à l’écriture de l’histoire du bateau l’Aventure
puce L’art s’empare de l’absinthe, ou l’inverse peut-être ...
puce Lien de Mê Linh : rencontre avec Jean Marc Turine au Centre Wallonie Bruxelles
puce Life Is A Cabaret !, les musicals comme vous ne les avez jamais envisagés.
puce Le Titanic revisité, une plongée dans le passé
puce Histoire de l’émancipation des femmes, Marie-Josèphe Bonnet
puce Le traitement informatique des corpus textuels en histoire ancienne
puce Attention aux intentions (de vote)
puce De la citoyenneté à la sécurité, un engagement réciproque
puce Mélanie, éducatrice spécialisée dans un foyer pour autistes
puce Persona, étrangement humain
puce Nos voeux 2016
puce Hip hop : des rues du Bronx aux rues arabes
puce La culture pour tous dans le spectacle vivant
carre_trans

Lexique Europe

Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
sport   Installation   Windows Vista   Peinture   Android   Métier   Poésie   Urbanisme   Windows Mobile   Linux   Pages Ouvertes   Roman   Europe   Théâtre   Fable   Tutoriels   Edito   arts visuels   Photographie   Manga   Firefox   Recherche d’information bibliographique   Windows   Droit   Microsoft Office   Anime   Musique   Tutoriels pour débutant   Cours   Education   Histoire   Séries TV   Culture générale   Spectacle   Société   BD   Bases de données   Windows 7   HTML   Cinéma   Techniques   Vie privée   Littérature  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires