Accueil > Art et culture > Un poète contemporain : Thierry Cabot, (...)

Un poète contemporain : Thierry Cabot, présentation et extraits

Le poème du 24

jeudi 24 septembre 2009, par Claire Mélanie impression

Mots-clefs :: La Revue du 24 :: Poésie ::


Tout commença par un courriel, laissé dans la boîte aux lettres électronique de l’association : information culturelle était son intitulé, et le contenu, une invitation à venir découvrir un blog de poésie , celui de Thierry Cabot, intitulé « p-o-s-i-e ».

Un clic, des poèmes sur 14 pages, extraits de « La Blessure des Mots », recueil publié par l’auteur en 2004 dans les presses de Valmy. L’impression d’une atmosphère véritable nous mène à chercher qui est Thierry Cabot. L’internet répond.

Où l’on apprend alors que « Thierry Cabot est né le 30 mars 1958 à Toulouse.
Sa passion pour les mots l’a poussé très tôt vers l’écriture poétique dans laquelle il a vu un moyen d’expression privilégié, susceptible d’entrer en résonance avec les thèmes éternels qui forment la trame de notre "humaine condition".
Paul Guth à qui, en 1982, il avait adressé quelques-uns des premiers textes réunis dans cet ouvrage, lui avait écrit, plein d’enthousiasme : Vos poèmes sont très beaux. Ils sont soulevés d’un grand souffle qui vient du fond de l’âme. Vous avez le sens du rythme, de l’onde poétique. Vous avez l’ampleur, l’émotion, la majesté. Et parfois de splendides images, surgies des abîmes. »
C’est la quatrième de couverture du recueil qui nous le dit.

Un auteur contemporain, une création, proposée à tous sur le web, il n’en fallait pas davantage pour qu’Eclairement s’intéresse de plus près à ce poète et vous propose quelques mots de présentation.

Si la poésie de Thierry Cabot est une poésie en vie, elle n’en est pas moins une poésie qui souffre : on y sent la pesanteur des âmes, l’agression du dehors et le rongement de l’intérieur.

Mais en même temps que cette souffrance, point de refus de l’humour et de l’auto-dérision. L’on souffre mais l’on n’est pas grand-chose, alors à quoi bon ? A quoi bon si ce n’est que des mots naissent et appellent le partage. Alors on se reprend à rêver, rêver d’amour, évoquer ces quelques moments d’échange, un jour, une fois. L’on retrouve alors les grands thèmes qui ont fait de la poésie une expression des sentiments et sensations : donc l’amour bien sûr mais aussi le malaise, l’inadaptation au monde tel qu’il est, humeur en demi-teinte ou plus éclatante. On y retrouve également et notamment d’agréables promenades, en ville, dans la nature, l’évocation du pouvoir des mots, la célébration de la parole.

Si tous les textes ne nous parlent pas tous autant, mais il est rare d’apprécier uniformément une œuvre, même si cela était de notre poète préféré, l’ensemble dégage, indéniablement, quelque chose. Au lecteur alors de découvrir.

Avec la permission de l’auteur, Eclairement vous propose deux poèmes en extrait.

Un matin d’été sur le port

Ayant vaincu la nuit, l’aurore toute molle
Semble un long drap laiteux piqué de veines d’or,
Comme si jusqu’au sein de la blancheur qui dort,
Des fils de diamants tissaient une auréole.

Puis vaporeuse et blonde à la pointe du môle,
Tout à coup la nue ivre éclabousse le port
Et le vent secoué d’un magique transport,
Déguste à l’infini la lumière qu’il frôle.

Les barques scintillant sur le tapis des eaux,
Avec sublimité, vibrent de chants d’oiseaux ;
Le grand ciel ingénu fait pétiller chaque âme ;

Et le soleil toujours plus vaste et glorieux,
Dans la tiédeur marine où se jette sa flamme,
Caresse longuement tous les coeurs et les yeux.

Libre !

Il n’est rien d’affligé que partout je ne sente.
Un vent de nulle part cingle les longs faubourgs.
Je marche comme on crie, éteint dans l’heure absente,
J’erre comme on vacille au choc de voeux trop lourds.

Autour de moi, la brume à la vague incessante
Forme une nappe trouble aux sanglotants contours ;
Le froid, taillant l’espace avec sa main puissante,
Sur mon dos fait gémir ses aveugles crocs sourds.

Là, fourbu, grelottant, où l’absurde me mène,
Je vois soudain crouler toute la race humaine
Et s’élargir sans fin le trou noir du tombeau.

Mais un je ne sais quoi, désespérément, vibre ;

L’écume d’un atome, une larme du beau,
Ce simple mot fameux répété : " libre ! libre ! "

En lire davantage

Ecoutez le texte Libre ! de Thierry Cabot lu par Gilles-Claude Thériault

A venir : un entretien avec Thierry Cabot


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce Et savoir attendre
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, première partie
puce Interview de Minh-Triêt Pham - Le haïku
puce Lecture poétique à la Comédie Française
puce L’art s’empare de l’absinthe, ou l’inverse peut-être ...
puce Lecture et performance des Haïkus du livre Au Fil des pas
puce Eclairement à l’heure du Printemps des Poètes
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, troisième partie
puce Peinture du chaos : trois questions à Maurice Cohen
puce Maurice Cohen et le chaos : la peinture comme énergie
puce Curiosité littéraire : L’Histoire de la littérature française de René Doumic
puce Le Rouge et le Noir : un enchantement pour les oreilles
puce La nuit européenne des Musées 2014 : une aventure d’un jour
puce Trois questions à Alain Blondel, peintre des mots et poète des couleurs
carre_trans

Mise en place d’un comité de lecture Poésie

Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Windows Vista   Musique   Installation   Edito   HTML   Education   Poésie   Microsoft Office   arts visuels   Windows   Théâtre   Anime   Vie privée   Littérature   Tutoriels pour débutant   Firefox   Culture générale   Cinéma   Europe   BD   Recherche d’information bibliographique   Android   Histoire   Séries TV   Peinture   Société   Manga   Linux   Spectacle   Pages Ouvertes   Photographie   Fable   Cours   Techniques   Métier   Urbanisme   Tutoriels   Droit   Windows Mobile   Windows 7   sport   Roman   Bases de données  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires