Accueil > Art et culture > Moran, un timbre rauque au service de la (...)

Moran, un timbre rauque au service de la poésie

samedi 22 mars 2014, par Laëtitia T. impression

Mots-clefs :: Musique ::

L’album Sans abri de Moran est sorti en France le 10 mars dernier,
l’occasion pour lui et ses musiciens d’interpréter leurs titres au Studio Campus de Paris. Lumière sur un disque aux rythmes audacieux.


Le canadien Jeff Moran sait séduire par ses compositions raffinées.
Après deux albums primés à maintes reprises, il propose une
nouvelle série de titres tantôt énergiques (Ourse, Crazy) tantôt emplis d’une touche sensible (Un pays, Sans abri). Au résultat, émanent des créations dotées d’une vitalité entraînante, une voix rauque teintée d’émotivités fulgurantes.
Son enthousiasme sur scène, il le doit à sa collaboration avec ses deux amis Thomas Carbou et Sylvain Coulombe respectivement guitariste et batteur. Il les considère comme des frères et n’hésite pas à dire qu’au fond « Moran c’est un groupe, ce n’est pas que moi, c’est eux aussi ». La fusion entre les textes et la musique est aisément perceptible, comme si les mots glissaient sur les sons et inversement.

Un univers poétique

Dans ses chansons Moran esquisse des récits touchants et galvanisants à la fois. Un véritable travail singulier sur la forme et le fond, des exercices de styles saillants. « Si tout est calme la fleur et la peau se marieront peut-être au parfum des bateaux, Quelque part dans ma tête ».

Le titre Sans abri est probablement l’un des plus saisissant de l’album et vaut bien de servir de titre pour celui-ci.
« Je ne suis pas d’ici, je ne suis pas d’ailleurs,
On m’a tenu pour dit que j’étais une erreur
Prophète sans pays et maître sans demeure ».

Il aborde un sujet quelque peu tabou de notre société et se met, avec une réelle authenticité, à la place d’une personne en marge.

Dans Un pays il rend hommage au Québec à la suite du Printemps Érable. Il s’agissait d’événements de rébellions durant lesquels les jeunes étudiants se sont mobilisés contre la hausse des prix de la scolarité. Il a été captivé par ces mouvements et a voulu illustrer, à sa manière, son ressenti face à tant d’union pour défendre une cause.
« Quand on a voulu les disperser les mains de ton peuple se sont enfin touchées, puis refermées les unes sur les autres ».

À travers Darfour il évoque la situation de tension dans ce pays qu’il a découverte en visionnant un film à ce sujet.
« On ne fait pas de feu quand on a que du sable, Pourtant sur le Sahel le vent est un brasier ». Encore une fois il met à profit sa plume pour dévoiler des représentations déchirantes peu évoquées.

Ses écrits offrent un autre regard sur la manière de transmettre des idées à travers la musique. Avec de pareilles chansons, on est loin des stéréotypes ordinaires et de certaines images textuelles pauvres. Ce sont, audibles, les cris volubiles d’un être en réflexion.

La musique en trio

Au-delà de la création langagière, les tonalités sont étoffées avec application. Les instruments accompagnent les histoires.

Les deux musiciens chantent parfois en chœur et offrent un écho aux paroles du leader. Seraient-ce alors les ricochets des mots censés rebondir dans nos esprits ?

En concert une implication certaine de chacun des membres se décèle et la complicité des trois compères aussi. Le chanteur ferme les yeux et se laisse chavirer au gré des notes.
Des visuels apparaissaient en fond pour accompagner les sons.
À la chanson Crazy étaient associées des images d’une raffinerie de pétrole, lieu qui symbolise à leurs yeux la tristesse, une certaine solitude qu’ils estimaient convenir pour ce titre. La vapeur fumante et intrigante coïncidait également pour relayer une sensation nébuleuse. Ainsi, ils entreprennent toujours de créer des ambiances uniques dans chacun de leurs titres.

Sans abri , un album où réside un souffle solennel

Moran c’est au premier abord un timbre écorché associé à une silhouette auguste. Au demeurant pourtant se profile une sensibilité à fleur de peau qui masque les préjugés éventuels sur ce type de tessiture. Lui et ses acolytes allient une énergie musicale à des textes dont éclosent des questionnements majeurs. Ils partagent des valeurs ainsi qu’un goût des mots et des sons. Une intensité découle de leurs performances pourvu que l’on veuille bien prêter l’oreille à ces morceaux pleins de panache.

Site officiel http://moranmusique.com/

L’album


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce L’hommage à Elvis Presley au Grand Rex
puce Hip hop : des rues du Bronx aux rues arabes
puce L’amour sera convulsif ou ne sera pas
puce L’histoire d’un vieux Tzigane
puce Life Is A Cabaret !, les musicals comme vous ne les avez jamais envisagés.
puce Fête de la musique
puce Festival Jazz Musette des Puces
puce Contribuez à l’écriture de l’histoire du bateau l’Aventure
puce Nouveau salon littéraire, 12 mai, Paris : L’écrit en relief, revisiter l’écrit grâce au pop-up
puce Féérie de guimauve
puce Mme Bovary c’est peut-être toi c’est pas moi
puce Parcours entre les éléments - l’expo L’Eau et le Feu à l’Eglise des Jacobins, Agen
puce Le passager de Paris - Galerie Vivienne
puce Le passager de Paris - Passage Verdeau
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Microsoft Office   Société   Musique   Roman   Pages Ouvertes   Installation   Bases de données   sport   Android   Windows Vista   Cours   Culture générale   BD   Peinture   Firefox   Recherche d’information bibliographique   Anime   Cinéma   Métier   Photographie   Tutoriels   arts visuels   Spectacle   Urbanisme   Education   Séries TV   Europe   Fable   Linux   Vie privée   Théâtre   Droit   Windows   Poésie   Manga   Tutoriels pour débutant   Littérature   Windows Mobile   HTML   Histoire   Techniques   Edito   Windows 7  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires