Accueil > Art et culture > Life Is A Cabaret !, les musicals comme vous (...)

Life Is A Cabaret !, les musicals comme vous ne les avez jamais envisagés.

mardi 8 juillet 2014, par Eugénie Bataille impression

Mots-clefs :: Histoire :: Musique :: Spectacle ::


Andrew Lloyd Weber, Tim Rice, Marc Shaiman, Cameron Mackintosh… Ces génies qui célèbrent les souvenirs de générations entières à Broadway et dans le West End restent bien peu connus dans le pays du Pinot Noir et du Saint-Nectaire ! Non, Madonna n’est pas à l’origine de « Don’t cry for me Argentina » mais bien Evita, comédie musicale phare des années 1980. Ces spectacles qui ont fait l’histoire s’inspirent eux-mêmes de celle avec un grand H. Le « musical » c’est l’art vivant par excellence qui mêle théâtre, chant, danse : la fameuse « triple threat » qui intimide les puristes raciniens. Mais c’est aussi la capacité d’inculquer à travers le show : un « placere, docere, movere » aristotélicien pailleté et jazzy. D’une pierre deux coups, la comédie musicale permet de se cultiver deux fois plus.

Après avoir questionné la nouvelle génération, très peu affirment connaître Eva Peron. Une personnalité qui a pourtant marqué le monde du siècle dernier. Andrew Lloyd Weber retrace cette destinée dans sa comédie musicale éponyme et c’est à travers les morceaux rock/latinos qu’on en apprend un peu plus sur la tournée arc-en-ciel (« Rainbow Tour ») et ce combat sans relâche pour donner à la classe ouvrière une « New Argentina ».

Là où Hairspray nous resitue dans un Baltimore pris dans la ségrégation des années 1960, We Will Rock You ! nous transporte dans une société futuriste, une génération « gaga » dirigée par l’internet despotique.

Dans la rubrique littérature, il y a l’adaptation d’abord française puis anglo-saxonne des Misérables, comédie musicale de référence, fidèle au texte original : on y retrouve bien la « Confrontation » Javert/Valjean, la solitude d’Eponine (« On My Own ») et les révoltés de l’ABC (« Red And Black »). Gaston Leroux aussi reste à l’affiche et c’est deux fois par jour que le Phantom fait vibrer les murs du Théâtre de sa Majesté (« Phantom Of The Opera »).

Les « musicals » de West End et Broadway pourraient donc remplacer les cours d’histoire ou littérature du secondaire ?

Si on retrouve bien la trame originale, les adaptions musicales s’accordent quelques libertés.
Lorsque le Che se fait biographe et conteur de la montée au pouvoir d’Evita, Lancelot quant à lui fait son coming-out sur fond musical disco (Spamalot – « His Name Is Lancelot »).
On retrouve également nos deux célèbres gangs dans le West Side avec des Capulet portoricains dansant au son de l’American Dream (West Side Story – « America »).

Un travail de réécriture ardu : adapter un chef d’œuvre littéraire ou de grands événements historiques tout en respectant les codes du genre choisi.
Celui de la comédie musicale compte plusieurs lieux communs.

Ça commence avec le morceau d’ « Ouverture », l’orchestre seulement joue un court medley enchaînant les « thèmes » des chansons les plus percutantes du show, de la même façon on retrouve le « Final » à la fin de la représentation.

Il y a aussi les solos à travers lesquels les personnages principaux se présentent, s’expriment plus personnellement. Quand Fantine confesse son malheur et sa naïveté passée (Les Misérables – « I Dreamed A Dream »), Roxie, dans l’intimité de sa cellule, chante sa gloire future sous les feux de la rampe (Chicago).

Parmi ces morceaux, il y a la Chanson, celle qui rend fou les plus sceptiques. Elle est souvent lente, compte un ou deux personnages et s’appuie sur une thématique originale : l’amour. Spamalot, adaptation du film des Monty Pythons : Sacré Graal !choisit de mettre en lumière cet aspect au travers du numéro humoristique : « The Song That Goes Like This ».

Mais la comédie musicale c’est avant tout un spectacle, un divertissement qui a pour objectif premier de répondre à un désir d’évasion. C’est chanter au lieu de trépigner quand il pleut, c’est voyager de villes en villes… « Mamma Mia ! » … C’est faire le choix de danser dans un cabaret berlinois en 1930 ou bien de se gominer les cheveux et passer la soirée dans un drive-in à la T-Birds.

Sources :

- Photo 1 : Affiche du film Evita réalisé par Alan Parker avec Madonna et Antonio Banderas http://www.teresathetraveler.com/evita-museum.html
- Photo 2 : Mise en scène des Misérables à Londres https://lh4.googleusercontent.com/-NyuO7x2wD8M/TXN8r4YFIeI/AAAAAAAABHw/SczOOrDqbek/s1600/Picture+12.png
- Photo 3 : extrait du film West Side Story réalisé par Jerome Robbins et Robert Wise http://www.cinemablend.com/new/Fox-Home-Entertainment-Honors-West-Side-Story-With-50th-Anniversary-Edition-25610.html
- Photo 4 : extrait du film Chicago réalisé par Rob Marshall http://thetimewarp.over-blog.com/article-chicago-104248786.html
- Photo 5 : extrait du film Grease réalisé par Randal Kleiser http://www.mamamia.com.au/rogue/grease-sexism/#4C17r63jrX8hlpiJ.97


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce L’hommage à Elvis Presley au Grand Rex
puce Hip hop : des rues du Bronx aux rues arabes
puce L’amour sera convulsif ou ne sera pas
puce L’histoire d’un vieux Tzigane
puce Fête de la musique
puce Festival Jazz Musette des Puces
puce World Music Day
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : Sheshonq, les Berbères et l’Algérie
puce L’art s’empare de l’absinthe, ou l’inverse peut-être ...
puce Lien de Mê Linh : rencontre avec Jean Marc Turine au Centre Wallonie Bruxelles
puce Le Titanic revisité, une plongée dans le passé
puce Histoire de l’émancipation des femmes, Marie-Josèphe Bonnet
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : nationalisme égyptien et panarabisme
puce Le traitement informatique des corpus textuels en histoire ancienne
puce Lecture et performance des Haïkus du livre Au Fil des pas
puce La culture pour tous dans le spectacle vivant
puce Compétition "DANSE ELARGIE"
puce Competition "DANSE ELARGIE"
puce JaSz, la lumière au bout du tunnel de métro
puce Inédite Piaf au Hall de la Chanson - une (re)découverte
puce French Cancan, the Spirit of Paris : un plaisir partagé
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
arts visuels   Séries TV   Education   Pages Ouvertes   Poésie   BD   Windows Vista   Littérature   Théâtre   Musique   Microsoft Office   Vie privée   Roman   Urbanisme   Cinéma   Tutoriels   Installation   Histoire   Edito   Techniques   Windows 7   Peinture   Culture générale   sport   Tutoriels pour débutant   Anime   Windows Mobile   Android   Fable   Recherche d’information bibliographique   Europe   Photographie   Spectacle   Linux   Bases de données   Windows   HTML   Cours   Droit   Société   Manga   Firefox   Métier  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires