Accueil > Art et culture > Lien de Mê Linh : rencontre avec Jean Marc (...)

Lien de Mê Linh : rencontre avec Jean Marc Turine au Centre Wallonie Bruxelles

mercredi 15 avril 2015, par Rayane impression

Mots-clefs :: Cinéma :: Histoire :: Littérature ::

Organisé par l’association Les Editeurs Associés, le festival Raccord(s) célèbre le livre au coeur de Paris pour la deuxième année consécutive. La soirée du 9 avril organisée au Centre Wallonie Bruxelles dans le quartier de Beaubourg, consacrée à Jean Marc Turine fut l’occasion de découvrir ou redécouvrir le travail de cet écrivain-cinéaste belge à l’occasion de la sortie de son livre Liên de Mê Linh aux éditions Esperluète. Débutant par la projection de son film du même nom, la soirée s’est achevée par la présentation de son dernier ouvrage et un débat sur la question du crime de guerre américain au Vietnam.


C’est en 2007, alors qu’il se rend au Vietnam pour une émission de radio pour la RTBF que Jean Marc Turine prend conscience de l’étendue des dégâts provoqués par l’utilisation de l’Agent Orange par l’armée américaine dont le premier épandage eu lieu le 10 août 1961. C’est également en 2007 que Jean Marc Turine rencontre la famille de Liên, une jeune fille victime d’un très lourd handicap dont le père fut contaminé par l’Agent Orange. C’est ce qui frappa le plus Jean Marc Turine : l’étendue d’un drame courant sur plusieurs générations, à l’image de ce chauffeur de Da Nang qui lui confia sa crainte et son hésitation à faire des enfants.

A travers ce film, il donne la parole à ceux que l’on n’écoute pas. Car ce qui caractérise le travail de Jean Marc Turine, c’est cet intérêt pour l’autre, pour la différence, cette envie de « parler des choses dont on ne parle pas ». Allant à la rencontre des parents et des grands-parents de ces enfants handicapés, ces héros méconnus qui sacrifient tout pour ces familles, plus que détruites, maudites, dont les enfants portent en eux la malédiction du crime américain avant même d’être nés. La liste des handicaps est longue et insoutenable. Comme le dit cette homme dans le public à la fin de la projection : « Personne n’a osé applaudire. On ne peut que rester sans voix ».

Hybride, le film de Jean Marc Turine frappe par son aspect composite, entre l’horreur de son sujet et la beauté de ses plans de la jungle vietnâmienne. Une dualité que l’on retrouve plusieurs fois dans le discours de Jean Marc Turine lorsque celui-ci déclare : « il y a une malfaisance dans l’humanité, mas la vie est tellement belle ». Car la beauté reste présente malgré tout. Qu’elle soit dans la jungle, dans l’action de ses vétérans américains qui chaque année reviennent aux côtés des victimes oubliées du gouvernement, dans le sacrifice des familles qui n’ont rien d’autre à offrir qu’un amour inconditionnel, ou dans le sourire de Liên. Liên, qui a opéré sur Jean Marc Turine une séduction instantanée, elle qui est « si belle et si foutue en même temps ».

Edité par la maison Esperluète, le livre Liên de Mê Linh est une lettre ouverte au père de la jeune fille, dont des extraits viennent rythmer le documentaire. L’ouvrage de Jean Marc Turine est l’un des livres présentés lors du festival Raccord(s) qui se tiendra jusqu’au 12 avril à Paris. L’occasion de se retrouver et de célébrer la création sous toutes ses formes, de la littérature au cinéma, en passant par la musique et les arts graphiques.


Festival Raccord(s) – Paris du 8 au 12 avril 2015
Facebook : Festival Raccords
lesediteursassocies.com


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce L’art s’empare de l’absinthe, ou l’inverse peut-être ...
puce Life Is A Cabaret !, les musicals comme vous ne les avez jamais envisagés.
puce Le Titanic revisité, une plongée dans le passé
puce Histoire de l’émancipation des femmes, Marie-Josèphe Bonnet
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : nationalisme égyptien et panarabisme
puce Le traitement informatique des corpus textuels en histoire ancienne
puce Hip-Hop et politique, Episode 2
puce Soirée Casino Royal au cinéma les Fauvettes
puce La promenade féerique de Pierre
puce La promenade féerique de Floriane
puce Zero Motivation : une satire de la place de la femme dans l’armée Israëlienne
puce Le Cinéma turc : un paradoxe moderne
puce Le nouveau Tayfun Pirselimoğlu : Je ne suis pas lui
puce Can Candan, figure turque de l’engagement artistique
puce Le passager de Paris - Galerie Vivienne
puce Le passager de Paris - Passage Verdeau
puce Le passager de Paris - Passage Jouffroy
puce Le passager de Paris - Passage des Panoramas
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, troisième partie
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, première partie
puce Interview de Minh-Triêt Pham - Le haïku
puce Lecture poétique à la Comédie Française
puce Lecture et performance des Haïkus du livre Au Fil des pas
puce Eclairement à l’heure du Printemps des Poètes
puce Pages Ouvertes - 18ème Edition du Printemps des Poètes
puce La culture pour tous dans le spectacle vivant
puce La lecture au-delà du handicap : une solution apportée par le livre audio
puce Archéologie et intrigue policière
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Education   Cinéma   sport   Culture générale   Littérature   Installation   Théâtre   Edito   Recherche d’information bibliographique   Peinture   Tutoriels pour débutant   Firefox   Windows Mobile   Pages Ouvertes   arts visuels   Droit   Anime   Europe   Android   Fable   Manga   Photographie   HTML   Histoire   Urbanisme   Tutoriels   Roman   Linux   Séries TV   Bases de données   Windows Vista   Cours   Poésie   Société   Techniques   BD   Windows 7   Microsoft Office   Métier   Vie privée   Windows   Musique   Spectacle  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires