Accueil > Art et culture > Le trésor de Los Mangos de Laurent Sorcelle

Le trésor de Los Mangos de Laurent Sorcelle

mercredi 4 décembre 2013, par Gransard-Desmond impression

Mots-clefs :: Littérature ::

Conte de fées philosophique


À la fin des années 70, Michel, un jeune chimiste français, se voit confier la tâche de localiser un lieu où la Vinca rosea, la pervenche blanche, pourrait être cultivée pour les besoins du groupe pharmaceutique qui l’emploie. Pourquoi ? Parce que la racine de cette fleur contient de la raubasine, l’ingrédient essentiel à un nouveau médicament. Michel va en découvrir une, presque par hasard au Mexique dans le jardin de Gonzalo dans le petit village de Los Mangos perdu dans les montagnes mexicaines. C’est le point de départ d’une formidable aventure tant sociale qu’humaine.


Documentariste et conseiller en communication dans les domaines de la recherche médicale et de l’industrie spatiale, Laurent Sorcelle nous livre avec “Le trésor de Los Mangos” un premier roman très inspiré.

Pourquoi inspiré ? Pour 3 raisons :

Tout d’abord, il est bien écrit.
Sous une écriture en apparence simple, Laurent Sorcelle a su faire évoluer progressivement le rythme de son récit. Ce développement progressif rend bien compte de l’ambiance, et les traits émotionnels des personnages en sont démultipliés impactant d’autant mieux le lecteur. Il n’est pas si simple de trouver les bons mots pour rendre une histoire vivante : ni trop, ni trop peu. L’auteur y est non seulement arrivé, mais il a même su distiller le vocabulaire mexicain propre à s’immerger dans la culture du pays au cœur du roman.

Autre point fort de ce roman : rendre compte du choc des cultures sans faire d’excès.
Que ce soit lorsque el frances s’adresse à Magdalena dans le cadre du travail provoquant malgré tout la colère des hommes du village et la gêne de la belle mexicaine ou quand ce même frances ne comprend pas pourquoi les villageois veulent d’abord éclairer le cimetière avant tout autre lieu dans le village (en fait, les villageois veulent éviter le pillage des tombes de leurs ancêtres grâce à l’éclairage), Laurent Sorcelle n’a pas cherché à multiplier les cas. Il a su utiliser à bon escient des exemples renforçant le choc de la rencontre des cultures françaises et mexicaines avec une approche fort didactique.

Plus qu’un roman, Le trésor de los Mangos est un conte philosophique.

Ce caractère didactique, on le retrouve avec le thème sous-jacent à l’histoire. À l’heure de l’ethnopharmacopée où des groupes industriels tentent de s’approprier des richesses parfois centenaires dans un rapport gagnant-perdant, Laurent Sorcelle nous livre avec ce roman un exemple qui montre tout l’intérêt d’un échange gagnant-gagnant pour une entreprise en introduisant la notion de pérennité.

Cette pérennité ne concerne d’ailleurs pas seulement les entreprises. Les individus au travers de la transmission et de ce que l’on appelle aujourd’hui l’intergénérationnel sont également concernés. Si je devais résumer ce point en quatre phrases, je choisirai celle de la p. 235 : « Deux hommes ont cru en elle [la pervenche] et ont osé ! Ils ont aussi cru en l’autre et en eux-mêmes. Vouloir, c’est pouvoir ! Cette force, ils l’ont toujours gardée, même avec le temps, et, chose rare, ils ont su la transmettre ! »

La force de ce roman s’explique d’autant mieux quand on apprend qu’il est inspiré d’une histoire vraie, voir le billet « Les secrets du “Trésor de Los Mangos” » sur le Blog livres de Paris Normandie et le site officiel du livre letresordelosmangos.com

À lire absolument.

L’ouvrage :

  • Editeur : Editions de la Courrière (2009)
  • ISBN-10 : 2912393167
  • ISBN-13 : 978-2912393166

© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce Dissertation argumentation, éléments de corrigé
puce Questions registre épique
puce Plan type au brouillon
puce Radiguet, "Le diable au corps", La Rencontre, analyse
puce Radiguet, "Le diable au corps", L’autoportrait, analyse
puce Radiguet, "Le diable au corps", « l’île d’amour », analyse II
puce Radiguet, "Le diable au corps", lecture analytique, « l’île d’amour »
puce Molière, L’École des femmes, Acte I, scène 2, du début à « pour vous »
puce "Candide", Voltaire, chapitre 19, Plan de commentaire
puce "Candide", Voltaire, Chapitre premier, extrait et commentaire
puce Jean de La Bruyère, Caractères, "De l’homme", analyse
puce Voltaire, "Candide", chapitre 30, Commentaire
puce Pascal, "Pensées" – 139. Divertissement. Texte et commentaire
puce Rabelais, "Pantagruel", extrait du chapitre 8, texte et commentaire
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Android   Théâtre   Europe   Anime   Microsoft Office   Windows 7   Tutoriels pour débutant   Edito   Culture générale   Fable   Métier   Techniques   Cours   Poésie   Urbanisme   Société   Bases de données   BD   Littérature   Pages Ouvertes   Droit   Windows   Cinéma   Photographie   HTML   #ALaMaison   Recherche d’information bibliographique   Musique   Windows Mobile   Séries TV   Vie privée   Windows Vista   Firefox   Installation   Histoire   sport   Roman   Spectacle   Linux   Peinture   Education   Tutoriels   arts visuels   Manga  
Eclairement © 1998 - 2019
Mentions légales - Contact - Partenaires