Accueil > Savoir et Société > La grève et les citoyens.

La grève et les citoyens.

dimanche 18 novembre 2007, par Claire Mélanie impression

Mots-clefs :: Société ::


Voici reçu ce soir un lien vers un article critique évoquant la prise en otage des usagers. Je ne regarde pas la télévision, elle qui se fait, de ce que je lis, le relais doucereux des comportements que je constate dans les rues de Paris et dans les quelques transports qui circulent : on râle, on s’énerve, on s’en prend au conducteur, on méprise ces hommes et ces femmes qui même pour des raisons certes d’abord personnelles trouvent le courage de se rassembler pour défendre leurs acquis.
Je lis les journaux. Autre constat : une sorte de silence douteux autour des actions de grêve et de l’évolution de la situation, comme si la répétition n’intéressait plus l’actualité, alors que cette répétition est la force-même du mouvement.

Usager moi aussi, je dois m’adapter à la situation, mais je n’irais décrier cet acte que la Constitution protège. Lorsque notre président affirme haut et fort que nous sommes en démocratie, que la rue ne fera pas la loi, il doit sans doute oublier ce droit de grève, ce droit conserver au peuple de réaffirmer sa voix au-delà et par-deça la délégation de pouvoir qu’il daigne attribuer aux élus. La démocratie, ce n’est pas le régime décrit par Hobbes, dans lequel le peuple trop effrayé par lui-même et incapable de se gouverner seul, en vue d’éviter le conflit permanent confit son devenir au Léviathan, entité dominante et qui dès lors choisit et dirige tout.
La démocratie, pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple se comprend dans le jeu du balancement des pouvoirs, dans les mécanismes de contre-pouvoir (et personne n’osera affirmer que la presse aujourd’hui tient ce rôle même si elle continue d’y participer). Si les élus sont le mode de fonctionnement habituel de la démocratie, le peuple n’a cependant pas renoncé à son autonomie et à sa capacité de contestation.

Un historien le dirait sans doute mieux que moi. Si ce n’est pas uniquement dans la rue que s’est construite la démocratie (voir l’apport intellectuel des Philosophes des Lumières), les urnes n’ont pas été première. Sans la rue rejetée aujourd’hui, nous aurions sans doute continué de vivre dans une monarchie plus ou moins asservissante. En 1848 aussi, l’évolution des droits a d’abord pris naissance dans la rue.

La démocratie renvoie à des notions dont les politiques aimaient bien user mais qui semblent disparaître aujourd’hui du champ de cette communication : "mes chers concitoyens", "mes chers compatriotes". Nous n’étions plus seulement citoyens (individus responsables participant à la vie de la cité, façon métonymique de désigner la vie de la société démocratique) mais citoyens ensemble, individus et groupe, interdépendants. Nous n’étions plus seulement du même pays, somme d’éléments nous étions cette somme même. Le "com" du "cum" latin, "avec" se meurt. Le contre, le versus, l’affrontement interne se déploient désormais. Lorsqu’ainsi (et ce depuis plusieurs années déjà) le citoyen lutte contre le citoyen, le coeur de la crise n’est pas loin.


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce De la citoyenneté à la sécurité, un engagement réciproque
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : Sheshonq, les Berbères et l’Algérie
puce Awen Nature, la distillerie d’absinthe
puce La culture pour tous dans le spectacle vivant
puce La lecture au-delà du handicap : une solution apportée par le livre audio
puce Excuse my French !, à la rencontre de Mark Darcy et Mister Big.
puce Secret Défense : la vie cachée des soldats inconnus
puce Contribuez à l’écriture de l’histoire du bateau l’Aventure
puce Attention aux intentions (de vote)
puce Mélanie, éducatrice spécialisée dans un foyer pour autistes
puce Persona, étrangement humain
puce Nos voeux 2016
puce Hip hop : des rues du Bronx aux rues arabes
puce Eclairement et la liberté
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Fable   BD   Séries TV   Edito   Métier   Anime   Techniques   Poésie   Windows Vista   Education   Peinture   Roman   Android   Manga   Histoire   Installation   HTML   Droit   Microsoft Office   Tutoriels pour débutant   Windows Mobile   Recherche d’information bibliographique   Windows 7   arts visuels   Photographie   Spectacle   Littérature   Société   Cinéma   Linux   Tutoriels   Théâtre   Vie privée   Windows   Urbanisme   Musique   Cours   sport   Europe   Firefox   Bases de données   Pages Ouvertes   Culture générale  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires