Accueil > Art et culture > Kabuki : The Alchemy

Kabuki : The Alchemy

L’alchimie selon David Mack

vendredi 30 mai 2008, par Jamie Nevermind impression

Mots-clefs :: BD :: Manga ::

JPEG - 21.2 ko

Le dernier volet des aventures de Kabuki, The Alchemy, est arrivé au terme de sa publication aux Etats-Unis et ne tardera sans doute pas à paraitre en France.
Retour sur ce qui est probablement la bande dessinée la plus ambitieuse et atypique de cette décennie.


JPEG - 20.6 ko

Kabuki : The Alchemy se déroule dans la foulée du volume précédent, Metamorphosis, publié il y a de nombreuses années chez image comics aux États-Unis et par Génération Comics en France. On y retrouve notre héroïne, tueuse ninja de son état, en cavale, cherchant à fuir ses anciens employeurs et tortionnaires.

Ce qui s’annonçait comme un récit de cavale classique se transforme, dès les premières planches, en une forme de roman d’initiation illustré. Le lecteur assiste, au cour des 9 tomes qui constituent cette quête, à la reconstruction d’un personnage qui doit littéralement réapprendre à vivre, redécouvrir qui elle est et se reconstruire à partir des morceaux épars de son ancienne personnalité.

L’auteur, David Mack, définit lui même ce dernier volet en date de la saga Kabuki comme un guide de reconstruction personnelle. On ne trouve donc pas ici de super-héros en collants, pas de combat entre ninjas ni même d’intrigue policière mais un récit touchant, intimiste et d’une richesse psychologique rare.

JPEG - 17 ko

Mack, qui est un artiste complet, s’exprime, comme à son habitude, dans des styles graphiques variés -collages, calligraphie, aquarelle, peinture à l’huile, croquis et même origami- qu’il énumère comme pour inviter le lecteur à explorer tous les moyens d’expression existants. Les images suivent l’évolution du personnage. Eclaté et hétéroclite au début du récit, le style se simplifie et s’uniformise au fur et à mesure que l’héroïne trouve sa voie.

En plus d’un récit passionnant et psychologiquement très fouillé, Kabuki : The Alchemy constitue aussi une théorisation sur l’art, un sorte d’essai sur la création artistique. Au cours d’une scène autobiographique très osée, Mack s’invite même dans son récit. Il rencontre l’héroïne dans un avion et lui expose longuement sa vision de l’art comme moyen de réinvention de soi.

JPEG - 21 ko

Si vous vous demandiez pourquoi votre mère s’est mise à la peinture sur soie après sa ménopause ou pourquoi votre grand-père dépense son minimum vieillesse en cours de poteries, les réponses à ces questions et à de nombreuses autres encore plus brûlantes se trouvent dans l’œuvre de David Mack.

The Alchemy est à conseiller à tout être humain qui aime l’art et possède un cerveau en état de marche. Les amoureux de B.D y trouveront une source intarissable de renouveau et d’inspiration et ceux qui n’aiment pas le neuvième art pourront tout de même s’y plonger facilement tant le style et le propos sont littéraires et éloignés des clichés habituels de la bande dessinée américaine.

En savoir plus

- Official David Mack Website

- David Mack fan site

- Kabuki : The Alchemy, Tomes 1 à 9 déjà parus, sortie du recueil courant juillet sous le label Icon de Marvel Comics (V.O)
sur Amazon

- Kabuki : Métamorphose, paru chez Génération Comics (V.F)
Sur Amazon

- Kabuki : Cercle de sang, paru chez Génération Comics (V.F)
Sur Amazon


Diffuser cet article ou voter pour lui :

Diggons.com - Atteindre le sommet ensemble
Kabuki, The Alchemy : l'alchimie selon David Mack


Tapemoi.com
bruxello
Scoopeo.com
tomateo.com

© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

+ Répondre à cet article (2 commentaires)
carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce La promenade féerique de Floriane
puce Professor Munakata’s : British Museum adventure d’Hoshino Yukinobu
puce Scrapped Princess
puce Angelic Layer
puce Neon Genesis Evangelion
puce Bakuretsu Sorcerer Hunter
puce ESCAFLOWNE ou l’apprentissage de l’espérance
puce Sixième salon littéraire de Jean-Olivier - 5 avril 2014
puce Samedi 5 avril 2014 : rendez-vous au 6e salon littéraire de Jean-Olivier
puce Eclairement : la mini-BD de Jamie Nevermind
puce Rest in Peace Michael TURNER
puce L’univers des comics "X-Men"
puce L’étoile noire
puce Kookaburra
puce Le passager de Paris - Galerie Vivienne
puce Le passager de Paris - Passage Verdeau
puce Le passager de Paris - Passage Jouffroy
puce Le passager de Paris - Passage des Panoramas
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, troisième partie
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, première partie
puce Interview de Minh-Triêt Pham - Le haïku
carre_trans
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Tutoriels   Europe   Histoire   Urbanisme   HTML   Vie privée   Culture générale   Techniques   sport   Droit   Poésie   BD   Windows Mobile   Bases de données   Musique   arts visuels   Théâtre   Tutoriels pour débutant   Firefox   Cours   Linux   Pages Ouvertes   Android   Fable   Cinéma   Edito   Séries TV   Peinture   Spectacle   Roman   Anime   Installation   Littérature   Windows 7   Education   Microsoft Office   Windows Vista   Windows   Métier   Manga   Photographie   Société   Recherche d’information bibliographique  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires