Accueil > Savoir et Société > Hip-Hop et politique, Episode 2

Hip-Hop et politique, Episode 2

Le rap dans les 90’s : Entre enrichissement matériel et appauvrissement thématique.

mardi 7 juillet 2009, par Jamie Nevermind impression

Mots-clefs :: Culture générale :: Histoire :: Musique :: Société ::

Après notre article sur les origines du hip-hop dans les années quatre-vingt, voici la suite de notre série sur le discours politique et social dans la musique noire américaine.

Alors que le film « Notorious » - biopic sur la vie mouvementée de Notorious BIG - vient de sortir en France, tentons de nous remémorer les premières heures du gangsta-rap, un genre musical apparu dans les années quatre-vingt-dix qui continue d’influencer la musique d’aujourd’hui.


Dans les années quatre-vingt-dix certains rapeurs, forts du succès de leurs ainés, se sont mis a créer leurs propres entreprises et à produire eux-mêmes leurs enregistrements. Certains, parmi lesquels Puff Daddy, Jay Z et Master P pour ne citer que les plus célèbres, se sont ainsi constitué de véritables fortunes et sont désormais des exemples de réussite sociale et financière pour toute leur communauté.

Cependant très rapidement, avec le succès, de nombreux rapeurs ont commencé à se comporter en véritable nouveaux riches, exhibant les signes extérieurs de leur réussite.
A de très rares exceptions près il est impossible de regarder un clip de rap sur Mtv sans voir une ou plusieurs voitures de luxe, des chanteurs affublés d’énormes bijoux clinquants le tout accompagné d’une horde de jeunes femmes aux poses lascives. Apparue comme une mode passagère dans le milieu des années quatre-vingt-dix, cette esthétique d’un goût plus que douteux a finalement persisté pour devenir un véritable code. Désormais quotidien, ce spectacle navrant contribue à décrédibiliser l’ensemble de ce genre musical et des artistes parfois talentueux se noient dans cette masse informe.

Outre l’apparition de cette esthétique ridicule l’évolution du rap est également marquée par un appauvrissement des thèmes explorés par les artistes. Petit à petit les idéaux pacifiques et constructifs d’Afrika Bambaataa et des pionniers du hip-hop ont disparu pour être remplacés par le matérialisme et l’individualisme quand ce n’est pas pire.

Ce phénomène s’observe des le début des années quatre-vingt-dix avec l’apparition d’un sous genre dans le rap que ses aficionados appellent « gangsta-rap » (rap de gangster). Souvent considéré comme le créateur de ce mouvement le rapeur californien Ice-T déclare fièrement dans une interview réalisée en 1990 par Props Magazine “tout ce que j’ai fait c’est écrire un disque sur les armes et le fait de tabasser les gens”.
Cette mode rencontra vite un grand succès.

En 1992 paraissent les albums de Dr Dre (The Chronic) et de Ice Cube (Predator) qui s’écoulent chacun a plus de cinq millions d’exemplaires.

L’année suivante sort le premier album d’une autre « sommité » de ce genre musical : Snoop Doggy Dogg, célèbre pour ses paroles osées et ses reprises de musiques funk des années soixante-dix.

Cette mode fit, à peu près au même moment, son apparition sur la cote est des Etats-Unis avec des artistes comme le Wu-Tang Clan, Mob Deep ou Notorious B.I.G.

Tous ces rapeurs décrivent ce qu’il est coutume d’appeler “the game” (le jeu, terme qui désigne la vie dans le ghetto dans ce qu’elle a de plus violent : participation a des activités criminelles, être membre d’un gang etc).

C’est à cette période qu’une rivalité apparut entre les deux plus grands labels de l’ouest et de l’est, respectivement Death Row (couloir de la mort) et Bad Boys (mauvais garçons) Records.
On touche véritablement le fond en 1996 quand cette rivalité, amplifiée par les médias de l’époque, aboutit à l’assassinat, à quelques semaines d’intervalle, des plus grands vendeurs de ces deux écuries devenus depuis de véritables légendes :
Tupac Shakur et Notorious B.I.G.

Fort heureusement cette mode du gangsta rap a fini par s’essouffler mais les références à des activités illégales (comme le trafic de drogue ou la prostitution) sont toujours très présentes dans les textes des rapeurs d’aujourd’hui.
De façon générale -il y a des exceptions à cette règle comme nous l’observerons plus tard (cf : Episode 3) - les textes de hip-hop de cette période font l’apologie de la réussite financière et de l’individualisme. Ils sont, de plus, empreints d’une misogynie et d’une homophobie certaine.

Au début de la décennie quatre-vingt-dix il faut se tourner vers les artistes soul de la génération précédente pour espérer trouver un discours social intéressant. Certains de ces « anciens » produisent à cette période des chansons très engagées.
A titre d’exemple on citera l’œuvre récente de Stevie Wonder et certaines chansons de Mavis Staples

(ancienne star des années soixante-dix avec le groupe The Staples Singers) comme You will be moved (Produite par Prince) qui critique le système éducatif américain qui est accusé de passer sous silence une grande partie de l’histoire du peuple noir et d’empêcher l’ascension sociale des gens issus des classes les plus défavorisées.

C’est par le biais de la soul et de son avatar le plus récent, la neo-soul, que les thématiques sociales et politiques regagnent leurs lettres de noblesses à partir de la seconde moitié des années quatre-vingt-dix.

A suivre dans l’épisode 3 : La Neo-Soul, le renouveau des préoccupations sociales et politiques.

Voir aussi :

- Discours politique & Black Music : Le cas Michael Jackson


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce Awen Nature, la distillerie d’absinthe
puce Zero Motivation : une satire de la place de la femme dans l’armée Israëlienne
puce Curiosité littéraire : L’Histoire de la littérature française de René Doumic
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : nationalisme égyptien et panarabisme. Nasser et Sadate
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : nationalisme égyptien et panarabisme
puce Article "Agnus Scythicus", Denis Diderot
puce L’ouverture du Neveu de Rameau de Diderot, commentaire
puce De la citoyenneté à la sécurité, un engagement réciproque
puce La culture pour tous dans le spectacle vivant
puce La lecture au-delà du handicap : une solution apportée par le livre audio
puce Excuse my French !, à la rencontre de Mark Darcy et Mister Big.
puce Secret Défense : la vie cachée des soldats inconnus
puce Le festival bouquinistes, bien moins qu’un festival
puce Can Candan, figure turque de l’engagement artistique
puce Voyager le temps d’un concert grâce à l’Université Populaire de la Musique
puce L’hommage à Elvis Presley au Grand Rex
puce Hip hop : des rues du Bronx aux rues arabes
puce L’amour sera convulsif ou ne sera pas
puce L’histoire d’un vieux Tzigane
puce Life Is A Cabaret !, les musicals comme vous ne les avez jamais envisagés.
puce Fête de la musique
puce L’art s’empare de l’absinthe, ou l’inverse peut-être ...
puce Lien de Mê Linh : rencontre avec Jean Marc Turine au Centre Wallonie Bruxelles
puce Le Titanic revisité, une plongée dans le passé
puce Histoire de l’émancipation des femmes, Marie-Josèphe Bonnet
puce Le traitement informatique des corpus textuels en histoire ancienne
puce Hip-Hop et politique, Episode 2
puce Hip-Hop et politique
puce Le passager de Paris - Passage Verdeau
puce Le passager de Paris - Passage Jouffroy
puce Le passager de Paris - Passage des Panoramas
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, troisième partie
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, première partie
puce Interview de Minh-Triêt Pham - Le haïku
puce Lecture poétique à la Comédie Française
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Firefox   Microsoft Office   Poésie   Théâtre   Europe   Techniques   Anime   Culture générale   Installation   Spectacle   Windows 7   Photographie   Séries TV   BD   Histoire   Manga   Windows Mobile   Fable   sport   Droit   Cinéma   Urbanisme   Recherche d’information bibliographique   Edito   Cours   Roman   Métier   Education   Société   Windows   Peinture   Linux   HTML   Tutoriels pour débutant   Windows Vista   Android   arts visuels   Bases de données   Tutoriels   Pages Ouvertes   Littérature   Vie privée   Musique  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires