Accueil > Savoir et Société > Entreprendre aujourd’hui ou comment Fred (...)

Entreprendre aujourd’hui ou comment Fred devint crêpier

dimanche 26 mai 2013, par Eclairement impression

Mots-clefs :: Société ::

Pour notre série sur la création d’entreprise et l’innovation, nous avons rencontré Fred, crêpier, qui après avoir fait les marchés pendant 15 ans ouvre pour cet été une crêperie en dur à Plouhinec, Finistère.


Eclairement - Pourquoi les crêpes, comment en es-tu arrivé à faire des crêpes ?

Fred - Depuis tout petit, je voulais faire des crêpes…

Eclairement - Parce que tu en as mangé, tu as fait une rencontre ?

Fred - Tout simplement parce que ma mère faisait des crêpes et que j’aimais bien ça. Chez ma grand-mère, il y avait une crêperie donc ma mère faisait des crêpes et on en mangeait tous les vendredis. J’aimais bien les manger et après j’aimais bien les faire.
Quand ma mère faisait un bac de pâte, elle en faisait toujours plus, toujours plein et comme ça moi j’avais le droit d’étaler après ce qui restait. C’est comme ça que j’ai appris.

Eclairement - Et tu as voulu en faire ton activité professionnelle…

Fred - Oui mais j’ai d’abord fait mécanique, CAP de mécanicien auto – électricien auto, parce que l’école était à côté de la maison, c’est pour ça uniquement. Il y aurait eu un CAP de pâtissier, de menuisier, je serais allé faire menuisier ou pâtissier. Là c’était mécanique donc je suis parti dans la mécanique.

Eclairement - Tu voulais rester à côté de chez toi ?

Fred - Oui, rester à côté de la maison, c’était facile, je pouvais rentrer tous les midis, tous les soirs.

Eclairement - Du coup, quel est le jour où l’idée d’aller faire les marchés en vendant des crêpes t’est venue à l’esprit ?

Fred - Ca faisait 10 ans que j’étais chez Volkswagen à Brest et j’en avais assez, depuis longtemps je voulais partir et puis un jour j’avais acheté un vieux camion. Je l’ai aménagé, à peu près, sous couvert de camping-car. Un jour j’ai quitté, je suis retourné chez mes parents à Plogoff car du coup comme j’avais démissionné, je n’avais droit à rien.
D’abord je suis parti faire une saison de crêpier à Moelan sur mer à la crêperie du Belon pour voir ce que c’était. J’ai été embauché, c’était bien, la patronne était sympa, je faisais les crêpes. Au bout d’un an, certes c’était sympa de faire les crêpes pour quelqu’un mais comme j’avais le camion, je me suis dit que j’allais faire les crêpes dans le camion. C’était en 1998.

Eclairement - Et aujourd’hui, pourquoi une crêperie en dur ?

Fred - En fait, je cherchais une maison à acheter, un vieux truc, je suis tombé sur ce bâtiment-là qui fait 170m2 vide avec un grand terrain autour. Je l’ai acheté, et comme j’aime bien bricolé, je l’ai aménagé, comme le camion.
Là ca fait 4 ans qu’on a acheté la maison et c’est prêt pour cet été, mais je continuerai à faire les marchés. Ce ne sera ouvert que le vendredi soir, samedi soir et dimanche soir.

Eclairement - Quelles ont été les étapes pour monter ce projet, as-tu rencontré des difficultés spécifiques ?

Fred - C’est compliqué mais pas tant que ça. C’est juste qu’administrativement, il y a des règles précises. Par exemple il faut demander une licence pour pouvoir vendre de l’alcool, il faut demander une autorisation pour pouvoir mettre une enseigne. C’est surtout compliqué d’avoir les bons renseignements.
Par exemple, au début quand j’étais dans mon camion, je faisais mes comptes tout seul. Après quand j’ai acheté la maison, j’ai demandé à un comptable pour avoir des conseils et pour ne pas faire n’importe quoi.
Au départ quand j’ai acheté la maison je n’ai pas été conseillé, je n’avais pas de contact. C’est ce qui fait que j’ai rencontré quelques obstacles sur l’achat, que j’ai fait en mon nom propre alors que j’aurais dû l’acheter en SCI. Du coup, tous les travaux que j’ai fait dans la maison ne passent pas dans l’activité professionnelle. Finalement , les difficultés sont juridico-administratives, car pour le reste c’est simple.
Faire des crêpes, ce n’est pas ça le plus compliqué

Eclairement - Pourquoi continues-tu à faire les marchés ?

Fred - Parce que j’aime bien, je vois du monde tout le temps. A Plouhinec, je ne verrais plus personne. Certes, l’été il y aura du monde, mais l’hiver ? Je ne suis pas sûr. Donc il vaut mieux que je continue les marchés où, à toute saison, il y a un petit roulement. Et puis c’est sympa même quand il n’y a pas grand monde, il y a les habitués, le midi, je vois toujours les mêmes, Robin, Jade, Fabien, Fabienne, Roxane et compagnie. C’est mieux. En plus, il faut que je m’assure des revenus, il faut que je continue pour rembourser le prêt.
Du coup je suis le samedi à Audierne, le dimanche à Quimper, le mercredi à Sainte-Marine, le jeudi à Pont-Croix. Ce qui me laisse les lundis, mardis et vendredis. Avant, le vendredi, je faisais Plogoff, mais j’ai arrêté car il me fallait du temps pour bricoler, j’ai dû faire un choix.

Eclairement - Et quelle est ta journée type en été ?

Fred - Pour venir à Sainte-Marine le mercredi, je commence mes crêpes à 11h du soir. je fais mes crêpes toute la nuit. Avant, le mardi après-midi, comme je ne travaille pas, je prépare le camion, je prépare ma pâte. Je me mets à étaler à partir de 11 heures. A partir de 5 heures du matin, j’arrête. Je vais à Sainte-Marine, j’y arrive vers 6 heures, je m’installe et là je recommence à étaler et comme ça j’ai un stock de crêpes d’avance.
Le mercredi est une journée qui commence à 11h du soir et qui finit à 2 heures du matin, car il y a aussi le marché du soir à Audierne. Après, pour Pont-Croix le jeudi, je me lève encore à 5 heures.

Le temps que je rentre à la maison, que je nettoie le camion, que je refasse le plein , que je fasse la vaisselle, ca fait des bonnes journées. Mais ce n’est que 7 fois dans l’été car il n’y a que 7 marchés nocturnes. Après l’hiver, c’est plus calme. Le mercredi je me lève à 4 heures, le jeudi à 5, le samedi à 3, le dimanche à 2.

Eclairement - Tu restes content de cette vie-là ?

Fred - Oui, absolument, de toute façon personne ne me force. C’est ça qui est bien, c’est que je n’ai pas de chef. C’est sympa, je ne regrette pas du tout.

En savoir plus :

http://fredlacrepe.e-monsite.com/

Retrouvez Fred sur les marchés du sud Finistère :

- le mercredi matin à Sainte-Marine
- le mercredi soir [en été] à Audierne
- le jeudi matin à Pont-Croix
- le samedi matin à Audierne
- le dimanche matin à Quimper [Le Braden]

Contactez Fred (pour commander, le solliciter pour un anniversaire, un retour de noces)

fredlacrepeATorange.fr
Portable : 06 64 87 50 27
Fixe : 02 98 91 31 27

Chez Fred
lieu-dit Menez Pic
29780 PLOUHINEC
Pensez à téléphoner pour réserver


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : Sheshonq, les Berbères et l’Algérie
puce Awen Nature, la distillerie d’absinthe
puce La culture pour tous dans le spectacle vivant
puce La lecture au-delà du handicap : une solution apportée par le livre audio
puce Excuse my French !, à la rencontre de Mark Darcy et Mister Big.
puce Secret Défense : la vie cachée des soldats inconnus
puce Le festival bouquinistes, bien moins qu’un festival
puce Contribuez à l’écriture de l’histoire du bateau l’Aventure
puce Attention aux intentions (de vote)
puce Mélanie, éducatrice spécialisée dans un foyer pour autistes
puce Persona, étrangement humain
puce Nos voeux 2016
puce Hip hop : des rues du Bronx aux rues arabes
puce Eclairement et la liberté
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
HTML   Société   Tutoriels pour débutant   Spectacle   Vie privée   Android   Windows 7   Photographie   Windows Mobile   Histoire   Europe   Théâtre   Education   Fable   Cinéma   Microsoft Office   Linux   Windows   Windows Vista   Métier   Droit   Peinture   Bases de données   Pages Ouvertes   Firefox   Installation   Séries TV   Tutoriels   Culture générale   Edito   Urbanisme   Roman   Techniques   Recherche d’information bibliographique   arts visuels   Littérature   sport   BD   Cours   Manga   Anime   Poésie   Musique  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires