En ces temps de période électorale, les clochards ont, sur les quais du métro, la parole assez prolixe. Cela passe des insultes envers M. Sarkozy à des analyses hoquetantes de la situation de la France : "Rien ne va, rien pour les gens comme moi"et la suite. Il y a aussi ceux qui expriment leur rage de laissé pour compte de bien étranges manières : entre le rap et le slam :
"La France, la France, La France
va se lever, se lever, se lever
et se battre, se battre, se battre"
la voix s’amplifiant à chaque répétition jusqu’à devenir, en fin de phrase colère libérée.
Vous ne nous aurez pas, trotskistes, Léninistes" et j’en passe.
Aucun parti n’est ressorti indemne de cette scansion. Seule la voix d’ailleurs était enragée, l’homme, lui déambulait d’un pas finalement assez tranquille.


Creative Commons License
Ces créations sont mises à disposition sous un contrat Creative Commons.

Auteur : Claire Mélanie
Voici un espace d'expression plus personnelle. Vous y trouverez quelques textes, quelques photos, des impressions. Des instantanés, des atmosphères, des humeurs, des remarques, le tout sans restriction d'objet : d'un film à la poste, d'un jeu vidéo à la feuille déchue. Bonne lecture !
Mes chapitres
Les genres
Archives
Les derniers commentaires

> Et puis (22 février 2012)

> Et pourtant elle tourne (26 janvier 2012)

> Réverbères (22 janvier 2012)

> Une apparition (22 janvier 2012)

Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires