Accueil > Art et culture > David Ledu, entretien sur la poésie

David Ledu, entretien sur la poésie

dimanche 15 janvier 2012, par Eclairement impression

Mots-clefs :: La Revue du 24 :: Littérature :: Poésie ::

Après la publication de trois poèmes de David Ledu, voici à la lecture, l’entretien que l’auteur a bien voulu nous accorder.


Eclairement - Pouvez-vous nous dire qui vous êtes ?

David Ledu - Difficile de se définir comme cela. Disons que je me définirais plutôt comme un artisan des mots que comme poète. Le terme de poète renvoie à une connotation classique, et donc à une formation classique avec tout ce que cela entend, qui ne correspond pas vraiment à ce que je fais. Je n’ai pas de formation littéraire à proprement parler puisque mon parcours est relativement atypique. _ En effet, après des études d’économie et de gestion jusqu’au Baccalauréat, j’ai ensuite obtenu un Master de Géographie Physique pour terminer avec un doctorat en Océanographie en passant par une licence en Psychologie. Aujourd’hui, j’écris aussi bien des poèmes dit classiques qui demandent un travail intellectuel pouvant parfois nuire à l’inspiration et à l’émotion renvoyée, que des textes plus libres en prose ou même des textes de chanson. Une de mes envies les plus fortes est de mettre mes textes en musique et qu’ils soient chantés. J’aimerais, en effet, travailler avec un compositeur et un(e) chanteur(se) afin que les textes renvoient le maximum d’émotion.

Eclairement - Comment êtes-vous venu à l’écriture poétique ? Est-elle une pratique ancienne, nouvelle ?

David Ledu - Du plus loin que je me souvienne, j’ai pratiquement toujours aimé écrire. J’ai aujourd’hui 37 ans, et depuis l’âge de 11-12 ans, j’écris d’instinct je dirais. Mon écriture n’est donc pas lié à la lecture d’ouvrages classiques de grands poètes puisque durant mon adolescence je n’ai que peu lu. De même, mes parents n’ont pas de formation littéraire. En revanche, tout jeune et durant mon adolescence mes parents mettaient des disques de Léo Ferré, un immense auteur qui n’a pas toujours été considéré à sa juste valeur, mais aussi de Jacques Brel, Charles Aznavour, Serge Reggiani ou encore Barbara. Je pense que c’est une des raisons de mon envie d’associer texte, musique et chant.
D’ailleurs, je travaille actuellement avec un « donneur de voix », Monsieur Gilles-Claude Thériault qui interprète certains de mes textes (disponible sur youtube). Nous travaillons avec Gilles-Claude depuis un peu plus d’un an. Gilles-Claude a travaillé pendant plus de 20 ans à Radio-Canada, et il m’a beaucoup aidé à assumer mes textes, en plus de ses interprétations merveilleuses. Je conseille vivement à tout amateur ou professionnel de l’écriture d’écouter ce qu’il fait.
La prochaine étape pour moi, comme je le disais, est de trouver des personnes du domaine artistique qui aient envie d’aller plus loin et de mettre mes textes en chanson. Je suis conscient que c’est une étape difficile puisqu’il faut de la chance, du hasard, et surtout aller chercher l’Autre dans l’émotion. Enfin, il faut aussi que cela soit « Bankable », qu’il y ait un marché comme on dit aujourd’hui. Mais je pense que depuis le milieu des années 80, la chanson française se cherche, et les textes sont souvent médiocre à part quelques exceptions. Le public français aime les chansons à texte, et il se pourrait bien qu’il y ait un retour à plus de qualité. Il y a bien entendu quelques grands auteurs comme Charles Aznavour, Serge Lama, Renaud ou encore Hubert-Félix Thiéfaine mais aussi certains rappeurs. D’ailleurs, je pense que l’écriture poétique se prête parfaitement au rap, et que ce dernier est un moyen formidable de subjuguer un texte de type poétique.

Eclairement - Que vous apporte alors la poésie ?

David Ledu - L’écriture de manière générale c’est d’abord un voyage avec son propre imaginaire et sa propre symbolique. Un texte terminé c’est la fin d’un voyage avec ses souvenirs, une sorte d’accomplissement. On ne sort jamais vraiment indemne d’un texte que l’on écrit. C’est souvent une délivrance mais parfois c’est également quelque chose qui vous suit, qui vous hante.
En effet, tout le monde n’écrit pas mais celui qui écrit sait qu’il y a un prix à payer pour écrire de belles choses, et ce prix est parfois fort, certains l’appellent la souffrance, la mélancolie. Personnellement, je l’appelle la lucidité au sens le plus profond du terme. Une personne non lucide peut écrire de belles choses mais il manquera l’émotion, un peu comme une plastique fade. L’émotion que l’on met dans un texte, et qui en ressort, est quelque chose d’innée dans le sens où cela est un « jeu » entre la structure propre à chacun et comment cette structure interagit avec la vie, c’est à dire quel forme, quel aspect prennent les sentiments et donc l’émotion. Pour répondre plus brièvement à votre question, la poésie et l’écriture de manière générale c’est fabriquer de l’émotion pour les autres.

Eclairement - Vos textes semblent à la fois paisibles et tiraillés, est-ce dans l’ambiguïté émotionnelle que vous trouvez l’inspiration ?
Plus largement, qu’est-ce qui, chez vous, déclenche l’écriture d’un poème ?

David Ledu - L’inspiration c’est un état, un sentiment qui vous envahit. Je dirais que c’est l’inspiration qui me trouve et pas l’inverse. Elle peut venir dans des moments de joie comme dans des moments plus mélancolique. Pour ma part, elle se situe aux extrêmes, et de ce fait, il est clair qu’elle se nourrit d’ambiguïté émotionnelle mais pas seulement. On peut avoir une forme de contrôle sur l’inspiration dans le sens où plus on écrit plus elle vous tient compagnie, mais cette compagnie n’est toujours qu’éphémère, et elle s’use vite.
Je crois qu’il ne faut pas chercher l’inspiration à tout prix mais qu’il faut savoir accepter son absence, plusieurs jours, plusieurs semaines voir plusieurs mois, elle revient toujours rafraîchis. Dans ce sens, je crois que l’on peut dire que l’inspiration se nourrit de la vie tout simplement. L’écriture, à travers la sensibilité et l’émotion, peut être considérée comme l’expression matérielle, et donc visible de l’inspiration.


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

+ Répondre à cet article (2 commentaires)
carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce Interview de Minh-Triêt Pham - Le haïku
puce Lecture poétique à la Comédie Française
puce L’art s’empare de l’absinthe, ou l’inverse peut-être ...
puce Lecture et performance des Haïkus du livre Au Fil des pas
puce Eclairement à l’heure du Printemps des Poètes
puce Pages Ouvertes - 18ème Edition du Printemps des Poètes
puce La lecture au-delà du handicap : une solution apportée par le livre audio
puce Le passager de Paris - Galerie Vivienne
puce Le passager de Paris - Passage Verdeau
puce Le passager de Paris - Passage Jouffroy
puce Le passager de Paris - Passage des Panoramas
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, troisième partie
puce Soirée Casino Royal au cinéma les Fauvettes
puce Voyager le temps d’un concert grâce à l’Université Populaire de la Musique
puce Peinture du chaos : trois questions à Maurice Cohen
puce Maurice Cohen et le chaos : la peinture comme énergie
puce Curiosité littéraire : L’Histoire de la littérature française de René Doumic
puce Le Rouge et le Noir : un enchantement pour les oreilles
puce La nuit européenne des Musées 2014 : une aventure d’un jour
puce Trois questions à Alain Blondel, peintre des mots et poète des couleurs
puce Alain Blondel peintre des mots, poète des couleurs
puce La promenade féerique de Pierre
puce La promenade féerique de Floriane
puce La culture pour tous dans le spectacle vivant
puce Lien de Mê Linh : rencontre avec Jean Marc Turine au Centre Wallonie Bruxelles
puce Archéologie et intrigue policière
puce Une autre vision du procès de Galilée
puce Phèdre de Racine, Acte I, scène 3, commentaire
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Photographie   Edito   Tutoriels   sport   Spectacle   Vie privée   Fable   Android   Séries TV   Histoire   Tutoriels pour débutant   Europe   BD   Cinéma   Linux   Métier   Windows Vista   Windows   Roman   Pages Ouvertes   Techniques   Recherche d’information bibliographique   Poésie   Droit   Musique   Société   Manga   Firefox   Education   Windows 7   arts visuels   Microsoft Office   Culture générale   Installation   HTML   Windows Mobile   Anime   Cours   Bases de données   Peinture   Littérature   Urbanisme   Théâtre  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires