Accueil > Art et culture > Dance, Sex, Music, Hip-Hop : Erykah Badu au (...)

Dance, Sex, Music, Hip-Hop : Erykah Badu au palais des Congrès (Paris)

vendredi 4 juillet 2008, par Jamie Nevermind impression

Mots-clefs :: Musique ::

Samedi 29 juin avait lieu au Palais des Congrès la grand-messe musicale de l’année. LE concert que tout fan de soul attendait depuis des temps immémoriaux... La grande prêtresse Erykah Badu bénissait la terre parisienne de sa présence. Les murs ont tremblé et les cœurs ont chaviré. Assurément l’événement musical de l’été qu’il ne fallait pas rater. Bien entendu éclairement était de la "party".


Malgré une organisation extraordinairement mauvaise, un retard de presque deux heures par rapport à l’horaire prévu et un DJ minable en première partie, le concert à finalement débuté vers 22 heures.

JPEG - 23.3 ko

L’excellent groupe, privé momentanément de sa leadeuse, entame les réjouissances par un long jam où chaque musicien a pu démontrer ses nombreuses aptitudes.
Quelques minutes de pur funk plus tard, l’ineffable Badu entre en scène. Les spectateurs quittent instantanément leurs places et se ruent dans les allées sous l’œil amusé de la sécurité.

Le concert démarre véritablement et, au bout d’une poignée de secondes, l’assistance entière se rappelle pourquoi elle a payé sa place si cher, pourquoi, malgré les années et une discographie inégale Erykah Badu reste l’artiste la plus intéressante et inclassable de la nouvelle génération soul.
Un charme fou, un plaisir d’être sur scène évident et o-combien communicatif, des capacités vocales hors du commun et un sens du groove absolument imparable, voila comment pourrait être définie la performance offerte par la grande Erykah. S’ajoutent à cela des qualités de musicienne et une emprise sur son groupe qui ferait pâlir d’envie les plus grands.
D’une main de maitre elle improvise des rythmiques et guide ses musiciens vers le morceau suivant, les interrompant de temps en temps par des "wait" autoritaires.

JPEG - 12.7 ko

La seconde surprise de ce concert est que la demoiselle a , l’air de rien, au fil du temps et des albums, su se constituer un véritable répertoire taillé pour la scène. La majorité des morceaux connus sont joués (On & On, Bag Lady, Love of My life, Didn’t cha know, Other side of the game, Tyrone, I want You...) ainsi que quelques extraits de son dernier album, l’ambitieux New Amerykah Part.1.

Les hits s’enchainent implacablement pendant près de deux heures et, malgré quelques problèmes techniques (micro trop bas, la basse que l’on entendait pas toujours), le public est enflammé, électrisé, complètement acquis à la cause de cette artiste généreuse et brillante.

La dernière demie-heure du concert à elle seule justifie l’achat d’une place à 60 euros. Complètement euphorique et, après avoir prévenu son staff quelque-peu paniqué ("Can I come down ?"), Badu descend dans le public pour danser au sein de la foule de ses admirateurs tout en entonnant les plus tubesques de ses morceaux.

JPEG - 34 ko

Puis, vers minuit, elle s’éclipse, comme elle était apparue, simplement, sans rappel, laissant les spectateurs hagards, épuisés mais ravi d’avoir vécu un tel moment.
Deux heures magiques en compagnie de cette artiste rare qui, décidément, n’a pas fini de nous éclairer de sa soul incandescente.


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce L’hommage à Elvis Presley au Grand Rex
puce Hip hop : des rues du Bronx aux rues arabes
puce L’amour sera convulsif ou ne sera pas
puce L’histoire d’un vieux Tzigane
puce Life Is A Cabaret !, les musicals comme vous ne les avez jamais envisagés.
puce Fête de la musique
puce Festival Jazz Musette des Puces
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Cinéma   Littérature   Anime   arts visuels   Histoire   Edito   Fable   Windows   Manga   HTML   Android   Spectacle   Windows 7   Bases de données   Linux   Europe   Techniques   Séries TV   Windows Vista   Recherche d’information bibliographique   Poésie   Peinture   Microsoft Office   Cours   Droit   Tutoriels   Urbanisme   sport   Métier   BD   Vie privée   Installation   Pages Ouvertes   Théâtre   Windows Mobile   Tutoriels pour débutant   Firefox   Education   Roman   Culture générale   Musique   Société   Photographie  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires