Accueil > Art et culture > Blue gender : la folie des cellules B

Blue gender : la folie des cellules B

mardi 4 mars 2003, par Eclairement impression

Mots-clefs :: Anime :: Manga :: Séries TV ::



Yuuji Kaido est un jeune homme atteint d’une maladie incurable liée à la présence de cellules B. Avec d’autres humains, il devient un sleeper : il est endormi dans l’attente d’un progrès de la médecine. Mais il se retrouve brutalement réveillé une quinzaine d’année après : face à lui des insectes géants pour le moins agressifs. La Terre est désormais peuplée de ces entités intelligentes, les Blues, qui évoluent en fonction des armes utilisées contre elles. Si Yuuji est réveillé, c’est qu’une mission en provenance de Second Earth, une station spatiale où n’a pu fuir qu’un nombre restreint d’humains, tient à récupérer ces sleepers. L’un des soldats, c’est Marlène, au début uniquement gouvernée par le sens du devoir et l’application des ordres. Pourquoi récupérer les sleepers, à quoi vont-ils servir, d’où viennent les Blues ?

Pour qualifier le genre de cette anime, il est souvent fait référence à starship troopers : temps futur, insectes géants, combats, sacrifices.
Techniquement, les sons qui tournent dès le menu et illustrent l’intrigue tout au long de l’anime sont, bien qu’ils tendent à forcer le sentiment en l’appuyant ( syndrome hollywood ), envoûtants et plutôt réussis.
On y voit de très bons dessins de Kisaki Fumitomo, des masters de qualité et un encodage sans défaut si l’on excepte un bug à l’episode 18 et quelques problèmes minimes de lecture sur PS2 et Xbox.

Quelques remarques tout de même : certains pourront trouver un peu lassant que les deux personnages principaux n’en finissent plus de répéter leur prénom ["Yuuji ! Marlene"] pour exprimer n’importe lequel des sentiments : colère, peur, sympathie, ... De plus, la fin est un peu expéditive et est construite autour d’un mélange assez hétéroclite de la Bible, de Final Fantasy VII, etc. La conclusion se situe entre eugénisme (l’homme cancer) et questionnement. Heureusement Marlène militaire intransigeante au début de la série s’est transformée en colon en ’harmonie’ avec gaia (lol le côté rétro écolo quand on pense aux Blues) prompt à créer un nouveau foyer apportant réponses à toutes les questions existentielles de Yuuji ... Enfin, il faut bien en finir : on est quand même à l’épisode 26, deux minutes avant le générique de fin ...

Mais tous ces points ne sont que de peu d’ importance : il en reste une oeuvre qui se différencie de nombre d’autres mangas, par le traitement cru, parfois sombre et souvent sanglant de cette réalité future et de ses parallèles fréquents avec la nôtre..


Fiche

Titre : Blue gender
Année : 1999
Episodes : 26

Histoire de Katsu Aki
Musique : Haijima Kuniaki

Staff :

- Kisaki Fumitomo (Perso)
- Fukuchi Hitoshi, Watanabe Kouji (Mecha)
- Michael Genchou (Créatures)

- Nojima Kenji (doublage de Yuuji)

- Kuwashima Hôjo (doublage de Marlene)

Liste des épisodes

Episode 1 : One day
Episode 2 : Cry
Episode 3 : Trial
Episode 4 : Agony
Episode 5 : Priority
Episode 6 : Relation
Episode 7 : Sympath
Episode 8 : Oasis
Episode 9 : Confirm
Episode 10 : Tactics
Episode 11 : Go mad
Episode 12 : Progress
Episode 13 : Eresy
Episode 14 : Set
Episode 15 : Calm
Episode 16 : A sign
Episode 17 : Eclosion
Episode 18 : Chaos
Episode 19 : Collapse
Episode 20 : Versus
Episode 21 : Joker
Episode 22 : Dogma
Episode 23 : Solist
Episode 24 : Compass
Episode 25 : Adagio
Episode 26 : Let me


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce La promenade féerique de Floriane
puce Professor Munakata’s : British Museum adventure d’Hoshino Yukinobu
puce Kabuki : The Alchemy
puce Scrapped Princess
puce Angelic Layer
puce Neon Genesis Evangelion
puce Bakuretsu Sorcerer Hunter
puce L’art s’empare de l’absinthe, ou l’inverse peut-être ...
puce Follow the Money : le drame financier à la sauce scandinave
puce Secret Diary of a Call Girl ou Journal intime d’une call girl
puce Reaper ou Le Diable et moi
puce L’amour perdu : la symbolique de la chevelure
puce Farscape : et le vortex s’ouvrit
puce ESCAFLOWNE ou l’apprentissage de l’espérance
puce Le passager de Paris - Galerie Vivienne
puce Le passager de Paris - Passage Verdeau
puce Le passager de Paris - Passage Jouffroy
puce Le passager de Paris - Passage des Panoramas
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, troisième partie
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, première partie
puce Interview de Minh-Triêt Pham - Le haïku
puce Fruits basket
puce Conan, le fils du futur : l’art des doigts de pieds
carre_trans
Cinéma, animations
Voici présenté tout ce qui peut passer sur écran, petit ou grand. La séparation des deux, tant sur le plan artistique - scénario, mise en scène, jeu des acteurs - que sur le plan sociétal, s’amoindrit. A raison très certainement. Dans les deux cas, l’abondance des productions offre un choix très varié, de bonnes surprises mais aussi beaucoup de déceptions. Eclairement vous propose alors ses critiques, pour y voir un peu plus clair dans ce paysage cinématographique au sens large.
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
HTML   Windows   BD   Littérature   Manga   Education   Urbanisme   Anime   Windows Vista   Pages Ouvertes   Windows Mobile   Musique   Cours   Photographie   Installation   Bases de données   arts visuels   Techniques   Métier   Edito   Tutoriels pour débutant   Société   Android   Peinture   Droit   Tutoriels   Spectacle   Fable   Linux   Recherche d’information bibliographique   Roman   Théâtre   Europe   Histoire   sport   Firefox   Séries TV   Poésie   Microsoft Office   Culture générale   Cinéma   Windows 7   Vie privée  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires