Accueil > Art et culture > Bataille à Seattle

Bataille à Seattle

dimanche 11 mai 2008, par Claire Mélanie impression

Mots-clefs :: Cinéma ::


Bataille à Seattle prend comme source d’inspiration les événements associés à la troisième conférence de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), qui s’était déroulée du 30 novembre au 3 décembre à Seattle et qui a vu se former un réel mouvement alter-mondialiste.

Le film suit alors pendant ces quatre jours différents protagonistes pour nous livrer une vision d’ensemble : un policier et sa femme, le maire de Seattle, trois manifestants, un représentant de médecins sans frontière (MSF), un représentant d’un pays Africain, une journaliste.

Le récit est maîtrisé et bien mené, sans temps mort. L’écoulement resserré des jours, l’insertion des images d’archives, les passages de la grande à la petite histoire et inversement rythment un film indéniablement engagé.

Encore une fois, la critique presse a été sévère sans réel fondement. Pourquoi reproché à un film engagé d’être engagé, voire idéaliste, certains diraient utopiste, mais pas au mauvais sens du terme ? N’oublions pas le mot de Victor Hugo qui disait que les utopies d’aujourd’hui étaient les idées de demain (l’histoire ne lui a pas donné tort avec l’abolition de la peine de mort en France).

Egalement ce reproche d’avoir exploité clichés, facilités et côté mièvre. Encore une fois, nette exagération d’une presse qui ne semble pas avoir compris la portée symbolique des histoires individuelles développées dans ce film fictio-documentaire. En effet, l’évolution de chacun des personnages au cours de ces quatre jours intenses reste parfaitement cohérente.

Point le manichéisme non plus que la presse a voulu associé à ce film. Bien entendu, ’il y a des "bad guys", des gens mauvais, il s’agit d’un film dénonciation, il a donc nécessairement une cible, le comportement de certaines institutions internationales, ainsi que de certains gouvernements. Cependant, il est bien montré qu’il n’y a pas que les manifestants qui agissent, que l’engagement peut se faire autrement, même s’il est difficile de se faire entendre, à l’image de ce représentant de MSF qui enchaine intervention sur intervention dans l’espoir de faire entendre sa cause.

Peut-être la presse n’a t-elle pas apprécié de voir ainsi relayer l’idée d’un néo-colonialisme à travers les règles et fonctionnements de certaines institutions internationales régentées par les pays riches.

Un film prenant.

- Date de sortie : 07 Mai 2008
- Réalisé par Stuart Townsend
- Avec Charlize Theron, Andre Benjamin, Martin Henderson
- Film américain.
- Durée : 1h 40min.
- Année de production : 2007
- Titre original : Battle in Seattle


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

+ Répondre à cet article (3 commentaires)
  • Bataille à Seattle

    11 mai 2008 20:10, par Alex

    Ce film est vraiment curieusement évalué par la presse qui semble génée par le sujet (regardez sur allocine et lisez cet article).

    Portant le film est bien, les histoires collatérales n’enlevent rien à la force du sujet.

    Peut on s’enregistrer sur le site / forums ? Ca ne semble pas ouvert.

    repondre message

    • Bataille à Seattle 11 mai 2008 20:21, par Dedalia

      Il est vrai qu’une fois encore la presse prend une posture assez surprenante. Les extraits des commentaires proposés sur allociné sont assez instructifs sur ce point.

      Concernant les forums, ils sont en cours de refonte. Ils devraient être mis en place sous peu, l’inscription sera bien entendu ouverte.

      repondre message

      • Bataille à Seattle 11 mai 2008 20:26, par Daedalis

        Sur les forums, pour ça que l’on a ouvert ces forums libres en modération a priori.

        Devraient suivre une tribune libre et l’ancien forum (15 000 et quelques messages) re-découpé (probablement un espace archive pour ce qui n’est plus d’actualité).

        repondre message

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce L’art s’empare de l’absinthe, ou l’inverse peut-être ...
puce La promenade féerique de Pierre
puce La promenade féerique de Floriane
puce Zero Motivation : une satire de la place de la femme dans l’armée Israëlienne
puce Lien de Mê Linh : rencontre avec Jean Marc Turine au Centre Wallonie Bruxelles
puce Le Cinéma turc : un paradoxe moderne
puce Le nouveau Tayfun Pirselimoğlu : Je ne suis pas lui
puce Le passager de Paris - Galerie Vivienne
puce Le passager de Paris - Passage Verdeau
puce Le passager de Paris - Passage Jouffroy
puce Le passager de Paris - Passage des Panoramas
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, troisième partie
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, première partie
puce Interview de Minh-Triêt Pham - Le haïku
carre_trans
Cinéma, animations
Voici présenté tout ce qui peut passer sur écran, petit ou grand. La séparation des deux, tant sur le plan artistique - scénario, mise en scène, jeu des acteurs - que sur le plan sociétal, s’amoindrit. A raison très certainement. Dans les deux cas, l’abondance des productions offre un choix très varié, de bonnes surprises mais aussi beaucoup de déceptions. Eclairement vous propose alors ses critiques, pour y voir un peu plus clair dans ce paysage cinématographique au sens large.
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Pages Ouvertes   arts visuels   Anime   Windows Mobile   Education   Séries TV   Fable   Urbanisme   Installation   Windows   Edito   Android   Firefox   Société   Techniques   Windows 7   Peinture   Cinéma   Photographie   Linux   Littérature   Microsoft Office   Poésie   Musique   Tutoriels pour débutant   Vie privée   Manga   Bases de données   Spectacle   Métier   Histoire   Théâtre   Droit   BD   sport   Culture générale   Recherche d’information bibliographique   Europe   Cours   Roman   HTML   Tutoriels   Windows Vista  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires